L’Unaf et la Cnam veulent renforcer l’accompagnement en santé des familles

Sanitaire et social

L’Unaf et la Cnam viennent de signer une convention de partenariat pour renforcer l’accompagnement en santé des familles et favoriser l’accès aux droits.

La présidente de l’Union nationale des associations familiales (Unaf), Marie Andrée Blanc, et le directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), Thomas Fatome, ont signé, le 9 novembre 2021, une convention nationale cadre de partenariat. Celle-ci va offrir à l’Unaf et à ses unions départementales et régionales (UDAF et URAF) « l’opportunité de faire remonter auprès des services de l’Assurance maladie les besoins des familles, mais aussi ceux des services qui les accompagnent, avec pour objectif commun aux deux réseaux de favoriser l’accès aux soins et d’améliorer le recours aux droits », se félicite l’Union nationale.

Les axes de développement de la collaboration entre les deux institutions concernent en priorité trois publics :

  • Les personnes bénéficiant d’une mesure de protection, pour lesquelles l’Unaf constate des difficultés sur l’accès et le maintien des droits, notamment avec le développement de l’outil numérique ;
  • Les aidants familiaux, pour lesquels existent des enjeux de prévention en santé, de lutte contre l’épuisement – qui peut avoir un impact sur l’emploi – et de lutte contre les reports ou les renoncements aux soins, du fait de difficultés à être remplacé auprès de la personne qu’ils accompagnent ;
  • Les familles monoparentales, pour lesquelles il est constaté une rupture dans le parcours de soins, suite à la séparation du couple, ou l’entrée dans une situation de fragilité financière.

Cette convention nationale vient compléter l’action de représentation des familles qu’exercent l’Unaf et les UDAF au sein du conseil de la Cnam et des conseils des Caisses primaires d’assurance maladie (CPAM), depuis 2004, et les URAF au sein du conseil des Caisses d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT).

Celle-ci pourra être déclinée localement entre les CPAM et les UDAF. En effet, si la convention nationale fixe un cadre prioritaire, les CPAM et les UDAF pourront, parallèlement, développer des collaborations plus spécifiques localement, dans le cadre de la signature de conventions locales. Des référents UDAF au sein des CPAM et des référents CPAM au sein des UDAF devront être désignés, afin de faciliter les contacts entre les deux réseaux. Cela permettra également d’avoir un interlocuteur privilégié pour le traitement de dossier, précise l’Unaf. Une collaboration similaire pourra s’instaurer entre les URAF et les CARSAT.

Posté le par

Recommander cet article