L’Unaf recherche des bénévoles pour siéger dans les futurs CCAS

Sanitaire et social

L’Unaf prépare le renouvellement des CCAS qui interviendra après les élections municipales du mois de mars.

« Bénévoles, rejoignez-nous pour représenter les familles dans les CCAS des communes ». C’est l’invitation lancée, via une vidéo, par la présidente de l’Union nationale des associations familiales (Unaf). En 3 minutes, Marie-Andrée Blanc, face caméra, explique le rôle des représentants familiaux au sein des centres communaux d’action sociale (CCAS) et centres intercommunaux d’action sociale (CIAS) et « les actions concrètes auxquelles ils pourront participer pour améliorer la vie des familles dans leur commune ». Cette vidéo a été postée à la veille de Noël sur le site internet de l’Unaf.

Présents dans 10 000 CCAS en France, les représentants familiaux désignés par les Unions départementales des associations familiales (UDAF) « forment le plus grand corps de représentation dans les CCAS et CIAS et la plus grande représentation familiale », rappelle la présidente de l’Unaf. Aujourd’hui, 8 000 délégués familiaux assurent la représentation des familles dans ces instances de grande proximité. À l’issue des élections municipales des dimanches 15 et 22 mars 2020, tous les membres des conseils d’administration des CCAS et CIAS seront à nouveau désignés par les maires et les présidents d’intercommunalités. Ces élections sont donc « l’occasion, pour notre réseau, de faire connaître aux élus et futurs élus notre rôle politique, notre rôle associatif et nos services, et d’agir pour influencer leurs actions en faveur des familles », explique Marie-Andrée Blanc.

« Il nous faut, dès aujourd’hui, recruter des bénévoles pour assurer cette représentation », martèle la présidente du mouvement familial. Et de conclure : « Au-delà du vote, votre voix compte au travers de votre engagement dans les CCAS et CIAS. Car être représentant familial, c’est agir pour l’intérêt général en amenant votre expertise, c’est porter la voix de l’ensemble des familles auprès des élus et d’autres acteurs associatifs, c’est aussi travailler en collaboration pour faire concrètement avancer leur cause, au sein de votre commune ».

Posté le par

Recommander cet article