Covid : les hôpitaux d’Île-de-France passent en « plan blanc renforcé »

Santé

L’agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France a demandé jeudi 8 octobre 2020 à tous les hôpitaux et cliniques de la région de « mobiliser toutes leurs ressources » en prévision d’un « afflux important » de malades du Covid-19 dans les prochaines semaines.

« J’ai demandé aux directeurs des établissements de santé de la région de déclencher leur plan blanc pour mobiliser toutes leurs ressources et anticiper les jours à venir », a indiqué sur Twitter le directeur général de l’ARS francilienne, Aurélien Rousseau.

Une décision motivée par « la pression sur les lits de réanimation et d’hospitalisation conventionnelle », a-t-il ajouté.

Avec 455 « patients Covid » hospitalisés en « soins critiques » mercredi 7 octobre, plus de 40 % des lits de réanimation sont occupés par des malades du coronavirus et M. Rousseau avait déjà prédit en début de semaine que le seuil des 50 % serait atteint « dans les 15 prochains jours ».

Un porte-parole de l’ARS a expliqué à l’AFP que dans ces circonstances « l’activation du niveau 2 du plan blanc » a été enclenchée pour « anticiper un afflux important de malades » et « faire de la place » dans les services concernés.

« On donne la main aux établissements pour mettre en œuvre des réorganisations de soins », qui se traduiront principalement par des « déprogrammations » d’activités, à l’instar des Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui avaient choisi dès fin septembre de reporter jusqu’à 20 % de leurs opérations chirurgicales.

Ces mesures doivent permettre de « réaffecter des effectifs en interne ». Le « plan blanc renforcé » ouvre aussi la voie à un recours accru à l’intérim, voire au rappel de personnels en congés si besoin.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article