Un rapport critique la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement

Santé

Une mission d’information de l’Assemblée nationale plaide pour une territorialisation des dispositifs de gestion des crises sanitaires.

Créée le 31 mars 2020, la mission d’information de l’Assemblée nationale sur « l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-Covid-19 » a adopté son rapport le 2 décembre 2020. Après six mois d’auditions à l’Assemblée nationale, celle-ci délivre une sévère critique contre l’action gouvernementale depuis le début de la crise sanitaire. Un réquisitoire quelque peu outrancier, en dépit des bons points parcimonieux attribués à l’exécutif. Dénonçant « un pays mal préparé face à une crise majeure », les parlementaires pointent « une crise logistique majeure » en matière d’approvisionnement en équipements de protection individuelle (EPI). Ils préconisent donc la mise en place « indispensable » d’une cellule logistique pour suppléer Santé publique France.

Dans une 2e partie, le rapport de la mission s’alarme d’une gestion de crise qui, selon elle, « a souffert de l’absence de pilotage unifié et d’une déclinaison territoriale complexe ». Cette absence de pilotage unifié a été « source de confusion ». En conséquence, le rapport insiste sur la nécessité de territorialiser les dispositifs de gestion des crises sanitaires. Dans le même esprit, il milite en faveur d’une révision de la compétence des Agences régionales de santé (ARS), « paradoxalement centralisées et déconnectées de leur environnement territorial », en matière de gestion des crises sanitaires.

Au final, la mission préconise donc « une déconcentration et une décentralisation indispensables des politiques de santé ». Parallèlement, il convient de revoir « l’hospitalo-centrisme » du système de soins, qui a constitué « un facteur aggravant de la situation critique de l’hôpital », estime le rapport.

Le rapport de la mission d’information se referme sur 29 propositions. Il sera officiellement publié ce mardi 8 décembre.

Posté le par

Recommander cet article