La Ville de Paris veut améliorer l’accès aux soins

Santé

La Ville de Paris lance un « Programme de renforcement de l’offre de soins de premier recours », particulièrement dans le quart nord-est de la capitale, a annoncé mercredi Jean-Marie Le Guen, adjoint (PS) chargé de la santé et des relations avec l’AP-HP.

Ce programme a été élaboré à la suite d’une étude menée pendant près de deux ans par un groupe de travail comprenant l’ensemble des groupes politiques du Conseil de Paris. Il prévoit d’investir 2 millions d’euros pour soutenir la création et la modernisation de centres de santé, notamment dans le nord-est parisien. Jean-Marie Le Guen, au cours d’une conférence de presse, a estimé qu’il fallait créer 8 centres de santé dans Paris. Il prévoit aussi la mise en place d’un label « Paris santé » lié à des critères d’accessibilité (matérielle et financière), de qualité des soins, de coopération avec les hôpitaux, etc. Jean-Marie Le Guen préconise aussi une adaptation des horaires à la demande de soins, ce qui permettrait notamment de « désengorger » les services d’urgences des hôpitaux en début de soirée ou pendant les week-ends. Paris, a-t-il expliqué, est dans une situation « préoccupante » sur le plan de l’offre médicale et n’est pas à l’abri d’une désertification, les départs en retraite n’étant pas compensés par l’installation de jeunes médecins généralistes. En outre, il y a à Paris beaucoup de spécialistes, de médecins généralistes qui ont choisi un créneau (tabacologie, homéopathie, nutrition), de médecins de secteur 2 (honoraires libres), si bien qu’il y a moins de généralistes de secteur 1 à Paris que dans la France entière (9 pour 1 000 Parisiens contre 9,7/1 000 au plan national).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum