Menu actualité

Thématiques

Actualité

Le gouvernement alloue 1,8 milliard d’euros supplémentaires aux hôpitaux

Publié - par

À la veille de Noël, le ministère des Solidarités et de la Santé a diffusé la 3e circulaire budgétaire destinée aux établissements de santé pour 2021.

Le gouvernement alloue 1,8 milliard d’euros supplémentaires aux hôpitaux

Le ministre des Solidarités et de la Santé a rendu publique, le 23 décembre, la 3e circulaire budgétaire au titre de l’année 2021, qui consacre 1,8 milliard d’euros supplémentaires aux établissements de santé pour compenser les impacts financiers de l’épidémie de Covid-19. Celle-ci garantit, également, la mise en œuvre de l’ensemble des engagements pris notamment en matière de soutien aux politiques de santé publique promues par le ministère, précise Olivier Véran.

Un soutien aux établissements de santé mobilisés face à la crise sanitaire

Depuis le début de la crise de la Covid-19, le ministère des Solidarités et de la Santé s’est engagé à accompagner les établissements de santé publics et privés, en première ligne pour lutter contre l’épidémie, rappelle avec insistance Olivier Véran. Cet engagement se traduit, dans la 3e circulaire budgétaire, par 1,2 milliard d’euros supplémentaires pour accompagner les impacts financiers directs de l’épidémie de Covid-19 sur les budgets des établissements, mais aussi pour apporter un soutien de trésorerie aux établissements de santé les plus fragiles, dont les difficultés de fonctionnement ont été amplifiés par la crise, afin que ceux-ci puissent se recentrer sur leurs missions de soins auprès de la population.

Pour cela, plus de 800 millions d’euros sont délégués (en complément de 1,1 milliard d’euros déjà délégué précédemment) pour compenser les surcoûts et pertes de recettes de fonctionnement engendrés par la crise, en tenant compte de l’incidence épidémique constatée et de l’exposition des établissements au sein de chaque région et pour cibler les soutiens apportés au plus près des besoins de chaque territoire, indique le ministère. Cette délégation prend également en compte la poursuite du financement de la stratégie de dépistage et de vaccination, à hauteur de près de 200 millions d’euros, qui sont remboursés aux établissements en complément des compensations des autres surcoûts liés à la crise sanitaire.

650 millions d’euros supplémentaires dans le cadre du « Ségur de la santé » et de la stratégie de transformation de notre système de santé

Au-delà des crédits dédiés à l’accompagnement des établissements de santé face à la crise, la 3e circulaire budgétaire pour 2021 vient donc finaliser le déploiement des derniers engagements du « Ségur de la santé » et assurer la poursuite des mesures de la stratégie de transformation de notre système de santé, initiée en 2018. Au programme, notamment :

  • Près de 80 millions d’euros de crédits supplémentaires alloués en faveur des revalorisations des étudiants et internes en médecine, dans le cadre du « Ségur de la santé » ;
  • 3 millions d’euros pour initier le déploiement des conseillers en transition énergétique et écologique en santé et assurer le financement des « hôtels hospitaliers » ;
  • 190 millions d’euros pour soutenir la mise en œuvre des plans et mesures de santé publique auxquels le gouvernement a souhaité donner la priorité. Ces crédits visent, notamment, à renforcer le secteur de la santé mentale, en particulier la pédopsychiatrie (pour plus de 50 millions d’euros), mais également la petite enfance ;
  • Près de 150 millions d’euros octroyés à la recherche et l’innovation en santé, en faveur notamment du développement des systèmes d’informations hospitaliers dans le cadre des programmes Hop’EN et Symphonie, pour près de 100 millions d’euros.

Les crédits correspondants seront versés « dans un calendrier rapide pour permettre aux établissements de santé de poursuivre leur mission majeure d’accueil et de prise en charge des patients », promet le ministère des Solidarités et de la Santé.