Le gouvernement incite fortement les Français à continuer de se soigner

Santé

Pendant la crise sanitaire, continuer de se soigner constitue « un impératif de santé publique », réaffirme le gouvernement.

Pour sensibiliser le grand public sur la nécessité de continuer à se faire soigner, une campagne d’information, portée conjointement par le ministère des Solidarités et de la Santé, l’Assurance maladie et Santé publique France, rappelle ce message essentiel : « Pendant l’épidémie, quels que soient vos problèmes de santé, faites-vous soigner ». Lancée le 1er mai 2020, cette campagne a été diffusée jusqu’à mi-mai à la télévision et le restera jusqu’au 26 mai à la radio.

Pendant l’épidémie de Covid-19, il est indispensable de rester attentif à sa santé et de se faire soigner sans attendre, martèlent les autorités sanitaires. Or, depuis le début du confinement, on observe, partout en France, un recul du recours aux soins préoccupant sur le plan sanitaire. Voilà pourquoi le ministère des Solidarités et de la Santé, l’Assurance maladie et Santé publique France incitent vivement, slogan à l’appui, les patients à ne pas reporter les soins dont ils ont besoin.

Cette recommandation émise par les autorités sanitaires concerne tout particulièrement les personnes vulnérables, comme les nourrissons ou les femmes enceintes. Ainsi, les enfants doivent continuer à être vaccinés et les femmes suivies, quel que soit le trimestre de leur grossesse, ce qui suppose notamment de réaliser les trois échographies requises. Quant aux personnes atteintes de maladies chroniques, elles doivent continuer à prendre leurs médicaments habituels, ne pas reporter les rendez-vous et les examens médicaux qui leurs ont été prescrits. « Que l’on soit dans une situation de fragilité nécessitant un suivi particulier ou que l’on ait, tout simplement, besoin de consulter…, il ne faut pas hésiter à contacter son médecin pour prendre rendez-vous », répète le gouvernement. Et ce :

  • En recourant à la téléconsultation à chaque fois que possible ;
  • En se rendant sur place : tous les professionnels de santé, qu’ils exercent en cabinet, en centres de santé ou en établissements de soins, se sont organisés pour limiter au maximum les risques de contamination.

Enfin, bien sûr, en cas d’urgence, il ne faut pas hésiter à appeler immédiatement le 15 (ou contacter le 114, numéro pour les personnes sourdes ou malentendantes).

Posté le par

Recommander cet article