Mieux lutter contre les addictions dans les territoires

Santé

Le CNFPT et la MILDECA se mobilisent pour mieux lutter contre les addictions dans les territoires.

Le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et conduites addictives (MILDECA) ont signé, mi-juillet, une première convention pour une durée de trois ans, afin de conforter leur partenariat. Les deux institutions collaborent déjà depuis plusieurs années pour diffuser aux agents territoriaux les connaissances en matière de prévention et de prise en charge des conduites addictives ou de leurs conséquences. Cette convention marque leur volonté commune de contribuer ensemble à la mise en œuvre territoriale du prochain plan national de mobilisation contre les addictions, en s’appuyant sur l’expertise et le développement des compétences des agents des collectivités.

Nombre d’entre eux sont en effet confrontés chaque jour, sur le terrain, aux réalités des consommations de substances psychoactives : professionnels de la santé, de l’action éducative, de la petite enfance, de la police municipale, du sport, de la culture, de la sécurité au travail, de la politique de la ville… Ces agents territoriaux sont ainsi susceptibles d’intervenir dans des domaines variés : repérage, accompagnement, orientation, développement des compétences psychosociales, soutien à la parentalité, prévention en milieu festif, respect de la tranquillité publique.

La convention entre le CNFPT et la MILDECA, organisme placé auprès du Premier ministre, développe plusieurs axes de travail « afin de renforcer les compétences des agents ». Au programme :

  • Mettre à disposition des ressources et accompagner les concepteurs de l’offre de formation du CNFPT pour une meilleure appréhension des enjeux de la lutte contre les conduites addictives et la façon dont les professionnels territoriaux peuvent y contribuer ;
  • Adapter différents programmes de formation du CNFPT pour mieux répondre aux enjeux des conduites addictives dans les territoires ;
  • Élaborer et diffuser des outils à destination des agents territoriaux confrontés à la problématique des addictions ;
  • Proposer des « journées d’actualité » transversales à destination de plusieurs catégories de professionnels territoriaux et participer aux Rencontres territoriales de la santé publique.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum