Nouveaux traitements contre l’hépatite C : mise en garde d’associations

Santé

L’arrivée de nouveaux traitements contre l’hépatite C, plus efficaces mais d’un coût « exorbitant », ne doit pas s’accompagner de discriminations pour les malades, mettent en garde dans une lettre ouverte 24 associations.

Les antiviraux à action directe (AAD), dont le Sofosbuvir de l’américain Gilead, sont en train de « révolutionner » la prise en charge de cette maladie virale qui affecte plus de 200.000 personnes en France et peut provoquer cirrhose et cancer du foie. Ces nouveaux traitements, « beaucoup plus efficaces et avec beaucoup moins d’effets secondaires, font entrevoir la possibilité d’éradiquer cette épidémie », soulignent ces associations. Mais leur coût faramineux – 60.000 à 80.000 euros demandés par Gilead pour une cure de 3 mois de Sofosbuvir – fait craindre « une prise en  charge à deux vitesses ». « Ce prix (…) pourrait créer un dangereux précédent en ne basant pas la délivrance de médicaments vitaux sur les réels besoins en santé des personnes », mais selon « des critères non médicaux : mode de vie, situation administrative ou socio-économique des personnes touchées », écrivent les associations dont Aides, Médecins du Monde (MdM) et Sos Hépatites. « Nous appelons l’Etat à exiger un juste prix auprès des laboratoires et à jouer son rôle de régulateur auprès des industriels afin de faire baisser les prix et de garantir l’accès à ces nouvelles molécules pour au moins 80.000 personnes atteintes d’hépatite C chronique », indiquent-elles.

L’ONG Médecins du monde (MdM) a calculé dans un rapport diffusé en mars que le traitement appliqué à 55% des 232.196 personnes atteintes de VHC chronique en France équivaudrait au budget annuel des hôpitaux publics parisiens (APHP). Un rapport officiel remis la semaine passée à la ministre de la Santé et élaboré par l’Agence française de recherche sur le sida et les hépatites (ANRS) et l’Association française pour l’étude du foie (AFEF) appelait à une politique plus ambitieuse contre les hépatites B et C qui font chaque année 4.000 morts en France.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum