Nouvelle feuille de route quinquennale pour l’hôpital de La Rochelle

Santé

HOSPIMEDIA – Le groupe hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, en Charente-Maritime, a révélé le 16 avril son projet d’établissement 2013-2017. Approuvé par l’ARS Poitou-Charentes le 28 mars dernier, il répond aux orientations stratégiques du Programme régional de santé (PRS) et du Contrat pluriannuel d’objectifs de moyens (CPOM).

Ce nouveau projet, est-il indiqué dans un communiqué, « affiche résolument l’engagement du groupe hospitalier en faveur de l’amélioration de la prise en charge des patients et du développement d’une offre de soins efficiente ». Cette feuille de route étendue sur cinq ans comporte cinq volets :

  • le projet médical,
  • le projet de soins,
  • le schéma directeur du Système d’information (SI),
  • le projet de management
  • et le projet social.

En outre, cela passe par une offre de soins adaptée aux besoins de santé, une démarche d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins mais aussi par une valorisation des ressources humaines au sein de l’établissement.

La restructuration du service des urgences compte parmi les principaux objectifs du projet médical. Six lits s’ajouteront aux neuf de l’Unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) et un troisième SMUR fluidifiera les parcours de soins en amont et en aval des urgences. L’intégration de la filière gériatrique au service permettra de parfaire l’offre de soins avec la création de dix lits supplémentaires de court séjour.

L’accent sera mis aussi sur l’activité d’oncologie et portera notamment sur la coordination et la prévention. La prise en charge en psychiatrie sera davantage renforcée sur le site de Marius Lacroix avec une modernisation des locaux. Quant au volet addictologie, une unité de court séjour et un hôpital de jour seront créés avec des lits d’hospitalisation dédiés.

Engagé dans la recherche clinique, l’hôpital fera aussi l’acquisition d’un robot chirurgical. Au goût du jour, la télémédecine se développera dans plusieurs disciplines (cardiologie, pneumologie, neurologie, imagerie et diabétologie).

Ce projet d’établissement prévoit également de développer des partenariats dans le cadre de la Communauté hospitalière de territoire (CHT) Atlantique 17. Les chirurgies urologique, orthopédique, bariatrique et proctologique, vasculaire et angiologie seront au centre du projet médical commun. Des restructurations auront lieu : extension de 20 à 35 places en chirurgie ambulatoire et jusqu’à 70 places en Hospitalisation à domicile (HAD) pour le pôle neurologie-oncologie-pneumologie. Une collaboration verra le jour entre l’hôpital de La Rochelle et celui de Rochefort pour le laboratoire.

D’autre part, l’établissement fixe ses priorités autour de l’information du patient (dossier médical, dossier de soins, formation des professionnels, évaluation des pratiques…) et de la bientraitance avec la mise en place d’un comité d’éthique conclu avec le CHU de Poitiers.

Lina Tchalabi

Tous droits réservés 2001/2013 — HOSPIMEDIA

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum