La vidéosurveillance va être renforcée au Mont-Saint-Michel

Sécurité

La vidéosurveillance va être renforcée au Mont-Saint-Michel, avec 50 caméras supplémentaires, un investissement public de 1,2 million d’euros, a-t-on appris vendredi 22 juin auprès de la préfecture de la Manche.

« Cinquante caméras vont être mises en place de manière à couvrir l’ensemble du site, intra et extramuros, entre maintenant et le premier semestre 2019. Un centre de supervision va être construit », a indiqué à l’AFP Gilbert Manciet, directeur de cabinet du préfet de la Manche.

Ce dispositif intervient « en complément des caméras existantes » sur le rocher et sur la côte lui faisant face, visualisées par la police municipale pour certaines, par la société Transdev qui gère les parkings et l’acheminement des touristes au mont, pour d’autres.

La visualisation va être regroupée dans le futur centre de supervision qui va être construit au lieu dit La Caserne, juste en face du rocher.

L’État ne souhaite pas communiquer sur le nombre actuel de caméras.

Selon la Presse de la Manche, le coût de fonctionnement du dispositif sera de 300 000 euros par an, ce que la préfecture n’a pas confirmé.

L’investissement de 1,2 million d’euros est financé à 80 % par l’État et à 20 % par les collectivités locales, selon la préfecture qui précise que ce projet date d’avant le 22 avril, date à laquelle un homme avait proféré des menaces de mort à l’encontre des forces de l’ordre, entraînant l’évacuation du site. L’homme de 36 ans avait été mis en examen deux jours plus tard.

Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le Mont-Saint-Michel attire près de 2,5 millions de touristes par an.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum