Menu actualité

Thématiques

Privée de la reconnaissance faciale, Nice veut utiliser l’intelligence artificielle

Publié le 17 juin 2022 à 10h42 - par

La ville de Nice, qui a déjà testé un système de reconnaissance faciale, va solliciter « avant l’été » la Cnil afin de mettre en place une plateforme de recherches basée cette fois sur l’intelligence artificielle, a annoncé jeudi 16 juin 2022 son maire Christian strosi.

Privée de la reconnaissance faciale, Nice veut utiliser l'intelligence artificielle

Contrairement à la reconnaissance faciale, ce système de recherches en cours d’expérimentation n’utilise « pas de photos, de données biométriques ou d’autre dispositif non autorisé », a expliqué M. Estrosi lors d’une démonstration jeudi 16 juin 2022.

Basé sur un logiciel développé par la société canadienne Avigilon, le système permet via des caméras de rechercher une personne en fonction de plusieurs critères : tenue vestimentaire, données corporelles, âge, taille « sans avoir recours aux techniques de reconnaissance faciale », a souligné M. Estrosi.

Exploité par la police municipale, ce système permettra « un gain de temps important » et pourra être utilisé « en fonction des événements et besoins opérationnels de police comme lors d’un match de football, le carnaval ou le Nice Jazz festival », a précisé le maire ex-LR, rallié à la majorité présidentielle.

La ville de Nice a déjà mené des expérimentations sur la reconnaissance faciale lors de la 135e édition du carnaval en 2019 afin de repérer des enfants perdus dans la foule ou des personnes recherchées.

Un test que la Commission nationale de l’informatique (Cnil) n’avait pas jugé satisfaisant, pointant des lacunes dans le rapport de la municipalité.

M. Estrosi qui a stigmatisé « la position dogmatique » de la Cnil, s’est dit « à peu près convaincu que la Cnil, que nous sollicitons par précaution, validera notre proposition ».

Fin mai, M. Estrosi avait préconisé l’utilisation de la reconnaissance faciale lors d’évènements sportifs de grande ampleur, pratique actuellement interdite en France, en réaction au fiasco de la finale de la Ligue des champions au Stade de France.

Il a indiqué jeudi qu’il profiterait de l’assemblée générale de la Fédération française de football (FFF) programmée samedi 18 juin 2022 à Nice pour présenter aux instances ce système basé sur l’intelligence artificielle.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022