Promesse de rémunération pour un agent non titulaire

Statut

Un courriel indiquant un niveau de rémunération erroné ne constitue pas une promesse de rémunération.

Un courriel indiquant par erreur à un agent contractuel en passe d’être recruté que son traitement brut sera fixé sur la base du 4e échelon d’un corps, alors qu’il est en réalité basé sur celui du 3e échelon, ne constitue pas une promesse de rémunérer cet agent sur la base supérieure.

C’est le cas dès lors que le courriel mentionne, par ailleurs expressément, le montant correspondant au 3e échelon ou lorsque le contrat signé par l’agent et par la collectivité ne se réfère pas aux échelons.

Texte de référence : Tribunal administratif de Nancy, 20 juin 2012, Mlle G., req. n° 1002292

L'analyse des spécialistes

  • Comment réunir des conseils municipaux et communautaires pendant l'état d'urgence sanitaire en 2021 ? Élus

    Comment réunir des conseils municipaux et communautaires pendant l’état d’urgence sanitaire en 2021 ?

    20/01/21
    Dans quelle mesure le projet de loi déposé le 13 janvier 2021 autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, s‘il est adopté en l'état, va-t-il prolonger les mesures dérogatoires en matière de réunions des conseils municipaux et communautaires ?
  • Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ? Fonction publique

    Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ?

    14/01/21
    À l'heure de l'expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique, est-ce qu'un fonctionnaire1, désireux de quitter la fonction publique, conserve un grand intérêt à demander une indemnité de départ volontaire (IDV) ?
  • Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ? Fonction publique

    Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ?

    18/12/20
    La loi du 6 août 2019 et deux décrets pris le 31 décembre 2019 ont instauré la rupture conventionnelle, comme mode de départ d’un agent public. Si ce dernier accepte ce mode de rupture, il pourra bénéficier de l'allocation chômage. Beaucoup d’incertitudes demeurent aujourd’hui sur la mise en place de ce dispositif.
  • Tous les articles juridiques