Charte de développement des activités agricoles et forestières

Urbanisme

Vendredi 2 octobre, aux Alluets-le-Roi, l’ensemble des signataires était réuni pour formaliser leur engagement pour préserver et dynamiser le secteur agricole dans les 2 Rives de Seine.

Après la projection d’un film décrivant les enjeux de l’agriculture et du développement forestier dans le territoire, les élus ont, tour à tour, rappelé les engagements des institutions qu’ils incarnent.

Pour rappel cette charte vise à préserver les espaces et à soutenir les filières agricoles et forestières sur le territoire. Elle est le fruit de plusieurs mois de diagnostics et de concertation avec de nombreux acteurs locaux dont les agriculteurs et exploitants, les communes, le département des Yvelines, la région Île-de-France, la Chambre interdépartementale d’Agriculture, l’office national des Forêts et la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural d’Île-de-France (Safer).

La Charte agricole et forestière des 2 Rives de Seine a pour objectif de définir les orientations et le plan d’actions de la stratégie de développement des activités agricoles et forestières sur le territoire pour la période 2015-2020. En signant cette charte, l’ensemble des partenaires s’engage à mettre en œuvre les grands principes d’intervention et d’actions définis avec les acteurs du terrain.

Quels sont les objectifs de la Charte ?

Fondée sur un diagnostic, la stratégie de la CA2RS se décline en deux objectifs majeurs :

– permettre le maintien des activités agricoles et forestières sur le territoire malgré les fortes pressions liées au développement de l’urbanisation et aux contraintes du contexte périurbain (pression foncière, mitage, friches, difficultés de circulation, circulations et occupations illicites, dépôts sauvages…), afin de conserver un paysage équilibré et une identité locale,

– permettre le développement de ces activités en facilitant leur intégration dans le tissu économique (conditions d’emploi du personnel, développement des circuits courts…) et en favorisant le développement de nouvelles filières et de nouvelles activités (éco-matériaux, bois énergie, filières alimentaires spécifiques, tourisme…), tout en assurant la préservation des paysages et de l’environnement.

Les signataires s’engagent sur 5 axes prioritaires.

En écho au constat et aux objectifs fixés, la charte s’articule autour de 5 axes :

– Pérenniser et faciliter les activités agricoles et forestières

– Favoriser l’activité économique des exploitations agricoles

– Favoriser la mobilisation des boisements non exploités et valoriser la production des massifs forestiers au niveau local

– Sensibiliser et communiquer sur les activités agricoles et forestières

– Préserver les paysages et les milieux naturels.

 

Copyright © 2004-2015 News Press / © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum