L’État débloque 40 millions d’euros pour l’évaluation des ponts des petites communes

Urbanisme

L’État va débloquer 40 millions d’euros pour que les petites communes puissent recenser et évaluer leurs ponts, dont certains sont en mauvais état, ont annoncé mardi 15 décembre 2020 les ministères de la Cohésion des territoires et des Transports.

Tirés du plan de relance, ces 40 millions d’euros d’ingénierie permettront d’« aider les petites communes à connaître leur patrimoine d’ouvrages d’art », sous la houlette du Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema). 
 
« Ces communes bénéficieront d’un recensement de leurs ouvrages et d’un premier diagnostic de ceux présentant des désordres », ont précisé les deux ministères dans un communiqué.
 
Un rapport sénatorial avait pointé en juin 2019 l’état préoccupant d’« au moins 25 000 ponts » routiers en France, mettant l’accent sur l’assistance aux petites collectivités territoriales.
 
Parmi ces ouvrages problématiques, les sénateurs avaient compté 7 % des ponts de l’État, 8,5 % des ponts des départements, et « probablement 18 à 20 % » des ponts des communes et des intercommunalités, s’étonnant de l’« absence d’un recensement exhaustif des ponts gérés par les collectivités territoriales ». 
 
« On est dans le flou ! On considère qu’on a entre 200 000 et 250 000 ponts » en France, avait alors relevé le sénateur centriste de l’Eure Hervé Maurey.
 
Les sénateurs avaient réclamé un « plan Marshall » pour les ponts, avec un fonds d’aide aux collectivités locales doté de 1,3 milliard d’euros sur dix ans.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article