Metz veut compter parmi les grandes villes de congrès à partir de 2018

Urbanisme

Désireuse de peser à l’avenir dans le tourisme d’affaires en France, la ville de Metz va se doter en 2018 d’un ambitieux centre de congrès dessiné par l’architecte Jean-Michel Wilmotte et présenté vendredi 19 décembre lors d’une conférence de presse.

D’un coût chiffré à 56,9 millions d’euros, les travaux menés par le groupe Eiffage devraient commencer début 2016 et durer deux ans pour une inauguration en juin 2018, selon les plans actuels. « Contrairement à ce que l’on croit souvent, il n’y a pas moins de congrès qu’avant » malgré la crise économique, a assuré le maire de Metz Dominique Gros (PS) en conférence de presse.

« Le tourisme d’affaires est une réalité qui fonctionne plutôt bien en ce moment (…). Nous voulons être sur ce marché parce que Metz est une très belle ville. Ceux qui y sont déjà venus le savent. Notre problème c’est de les faire venir au moins une fois », a-t-il ajouté.

Partiellement construit en pierre de Jaumont, le même matériau jaune ocre que la cathédrale de Metz notamment, le centre sera doté en particulier d’un auditorium modulable de 1 200 places, une capacité sensiblement supérieure à la moyenne en France. Son style « très sobre » est un choix délibéré pour ne pas faire « concurrence » avec l’architecture du Centre Pompidou-Metz voisin, a précisé Jean-Michel Wilmotte.

Ce parallélépipède massif « a l’air un peu sévère » mais avec ses baies vitrées et ses murs perforés « il a jouer très fortement avec la lumière », a promis l’architecte.

Le coût et l’ampleur du projet, à l’heure où les communes et les collectivités territoriales se serrent la ceinture, ont suscité de vifs débats, notamment pendant la dernière campagne municipale à Metz. D’autant que Nancy, la grande ville voisine, vient d’inaugurer son propre palais des congrès en septembre.

Toutefois pour le président de Metz Métropole Jean-Luc Bohl (UDI), le projet messin offrira une « complémentarité bien pensée » avec Nancy. Avec ces deux centres de congrès, il s’agira aussi de « raffermir le poids économique » du sillon lorrain dans le contexte de la future grande région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, a-t-il insisté.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum