X

WEKA INTÉGRAL

Culture & Communication

L’intégralité des ressources dédiées à la culture et la communication en une seule solution
Vous êtes Responsable de la communication au sein de votre collectivité ? Directeur ou Directrice des affaires culturelles ?
L’offre INTÉGRAL Culture & communication est conçue pour répondre de manière opérationnelle à toutes les problématiques de votre métier.

Demander un devis Essai gratuit

Le mot de l'éditeur

L’action culturelle et la communication locale sont des univers dans lesquels se croisent des problématiques d’ordre juridique, administratif, et stratégique. Vous devez constamment rester en veille des évolutions réglementaires et anticiper les nouvelles pratiques de votre métier. Cadre juridique de la communication territoriale, règles de la communication électorale, open data, promotion et attractivité du territoire, mais aussi mise en œuvre d’une politique culturelle et gestion des manifestations : conçu comme un véritable outil d’aide à la décision, l’Intégral vous offrent 1000 fiches action pour autant d’informations concrètes et fiables pour vous accompagner dans vos problématiques quotidiennes.
L'offre Weka Intégral

Ressources numériques

Plus de 600 fiches action méthodologiques et 300 outils opérationnels créés par nos auteurs reconnus pour leur expertise juridique et leur connaissance du terrain

Assistance téléphonique

Un service de 25 juristes disponible pour répondre à toutes vos problématiques liées à l'action culturelle et à la communication locale

Veille et actualités

Suivez toute l’actualité de l'action culturelle et de la communication locale et montez en compétences grâce à nos web-conférences, livres blancs, veille juridique...

Détail des ressources numériques

Découvrez l'ensemble de nos ressources numériques Culture & Communication incluses dans l’offre WEKA INTÉGRAL Culture & Communication. Les fiches action ainsi que les outils sont classés par problématiques afin de faciliter leur accès et leur usage au quotidien.

Définir et mettre en œuvre une stratégie de communication

Discours et protocole

Concevoir des supports de communication

Définir et mettre en œuvre une politique culturelle sur son territoire

Gérer une structure culturelle au quotidien

Nos experts en Culture & Communication

Bruno Cohen-Bacrie

Directeur de la communication de la ville d'Échirolles (Isère) de 2001 à 2019, il dirige la communication du département/région de Mayotte, le 101e et plus récent département français. Un conseil général qui compte 3 000 agents et de nombreux projets : marque de territoire, schéma d'aménagement du territoire, avec des compétences importantes (PMI, environnement, formation) et des perspectives de développement significatives. Fort d’une longue expérience comme directeur de la communication en collectivité, il est l’auteur de nombreuses publications et collabore notamment à la Lettre du cadre territorial et au magazine Technicités. Il a notamment enseigné durant 15 ans à l’Institut de la communication et des médias, Université Stendhal à Grenoble. Il contribue à la réflexion sur les réseaux de communicants locaux et les enjeux de la profession.

François Delotte

Diplômé du master « Développement culturel de la ville » de l’université de La Rochelle, il a un temps travaillé dans la diffusion de spectacles vivants. Actuellement journaliste, il travaille pour des magazines consacrés au développement durable et solidaire. Il collabore également à L’Actualité de la scénographie (Éditions AS). Pour cette publication destinée aux professionnels du spectacle, il anime une rubrique sur le développement durable et réalise de grands entretiens avec des intellectuels et des personnalités. Par ailleurs, il s’intéresse aux musiques actuelles et à l’histoire de la musique rock.

Votre assistance téléphonique

La garantie d'une sécurité juridique

Vous fiabilisez vos décisions grâce aux échanges avec nos experts, spécialisés dans l’action culturelle et la communication locale. Les réponses qui vous seront apportées par nos experts juristes seront des renseignements et informations à caractère réglementaire. Des réponses éprouvées et efficaces, consolidées par notre expérience terrain du droit public. Afin que vous puissiez mesurer toute l'étendue de notre domaine d'intervention, découvrez, à titre d'information, quelques exemples de questions récurrentes de nos abonnés et le type de solutions proposées par notre service d’assistance téléphonique.

“Un maire prépare sa cérémonie des vœux. Il souhaite savoir s’il a le droit de dire au cours de cette cérémonie qu’il souhaite se représenter ? Présenter son bilan ? Parler des projets à venir ? ”

Bien que la jurisprudence soit plutôt permissive à cet égard (voir par exemple CE 15 mars 2002, n° 236247 : "Considérant, en deuxième lieu, que ni l'annonce lors de la cérémonie des vœux de la candidature de M. Y..., ni l'organisation d'un repas des aînés, qui s'est déroulé de manière conforme à la tradition locale, alors même que de menus présents y ont été offerts aux convives, ni la célébration par le maire sortant d'un mariage dans la cage aux lions d'un cirque installé sur le territoire de la commune, quel que soit l'écho qui en a été donné par la presse locale, n'ont constitué des manœuvres susceptibles d'avoir altéré la sincérité du scrutin ; que ces manifestations n'ont pas porté atteinte à l'égalité des moyens de propagande entre les candidats"), il convient d'être prudent. En effet, pour l'application des articles L 52-1 et L 52-8 du code électoral, le juge administratif, en cas de saisine, utilise la méthode du faisceau d'indices (critères d'antériorité, d'identité, de régularité et de neutralité). Si le maire devait décider de présenter sa candidature à cette occasion, il conviendrait d'être particulièrement sobre et de n'engager aucune discussion électorale publique avec les participants et d'éviter autant de faire un bilan de mandat que d'évoquer des projets (cela s'apparentant à un programme électoral).

“Je souhaite me représenter aux élections municipales. Pourriez-vous m’indiquer quelles sont les règles de la communication à tenir lors Evènements publics (exemple : vœux du Maire, mot du maire dans le bulletin municipal) Pourriez-vous me donner la date officielle du lancement de la campagne municipale et tout autre information concernant la législation une fois la candidature déclarée. ”

Depuis le 1er septembre 2019, la communication des communes est soumise à certaines restrictions, en vue des élections municipales des 15 et 22 mars 2020. L'objectif est d'éviter une propagande électorale favorable aux élus sortants, candidats à une nouvelle mandature, qui aurait pour effet de fausser le principe d’égalité entre candidats. En effet, l'article L. 52-1 du code électoral interdit donc autant les actions de communication favorisant un candidat nommément désigné que celles favorisant les élus en fonction, en particulier la majorité municipale. Les règles à respecter sont celles issues de la jurisprudence, à savoir : - la neutralité : le message doit être strictement informatif, factuel et pratique ; - l'antériorité : la collectivité peut poursuivre ses diffusions si elles présentent un caractère habituel et traditionnel ; - la régularité : la publication d'un support de communication doit maintenir la même périodicité, avec un format et un type de contenu identiques ; - identité : pas de modification de la charte graphique. Par ailleurs, les déclarations de candidature devront être déposées au plus tard le jeudi 27 février 2020 à 18 heures et en cas de second tour, le mardi 17 mars à 18 heures. La campagne électorale sera ouverte le deuxième lundi précédant la date du scrutin et s'achèvera la veille de ce jour à minuit, soit : - soit pour le premier tour : du 2 mars au 14 mars minuit ; - soit pour le second tour : du 16 mars au 21 mars minuit.

“Je souhaiterai savoir si j'ai le droit de présenter un bilan de mandat sous forme vidéo lors de mes voeux en janvier 2020. Je ne me représente pas aux prochaines élections.”

La jurisprudence administrative examine les éventuels recours au regard de 4 grands principes cumulatifs : - La neutralité : il s’agit du principe le plus important. Le message diffusé doit être strictement informatif, factuel, pratique. Il doit éviter de faire mention, même indirectement, du prochain scrutin et conserver un ton neutre, sans prosélytisme électoral. - L’antériorité : la collectivité peut continuer ses opérations et diffusions dès lors qu’elles ont un caractère habituel, traditionnel. - La régularité : la publication d’un support de communication doit conserver la même périodicité, sans modification de format ou de contenu. - L’identité : les aspects formels (présentation, aspect visuel, couleurs, type de police,…) du support de communication ne doivent pas être modifiés par rapport à la pratique courante poursuivie par la collectivité. En l'espèce, si les vœux du maire n'ont jamais été prononcés sous cette forme, il s'agit d'une pratique risquée, il convient d'être vigilant sur le discours tenu, peu important que le maire ne se représente pas.

Le regard croisé d’expertises issues d’horizons différents font la richesse des contenus WEKA. Professionnels en poste en collectivité ou en établissement public, avocats, magistrats, juristes et universitaires partagent leurs expériences terrain afin d’offrir des contenus opérationnels enrichis des plus récentes analyses et décryptages juridiques.

Bruno Cohen-Bacrie

Directeur de la communication de la ville d'Échirolles (Isère) de 2001 à 2019, il dirige la communication du département/région de Mayotte, le 101e et plus récent département français. Un conseil général qui compte 3 000 agents et de nombreux projets : marque de territoire, schéma d'aménagement du territoire, avec des compétences importantes (PMI, environnement, formation) et des perspectives de développement significatives. Fort d’une longue expérience comme directeur de la communication en collectivité, il est l’auteur de nombreuses publications et collabore notamment à la Lettre du cadre territorial et au magazine Technicités. Il a notamment enseigné durant 15 ans à l’Institut de la communication et des médias, Université Stendhal à Grenoble. Il contribue à la réflexion sur les réseaux de communicants locaux et les enjeux de la profession.

François Delotte

Diplômé du master « Développement culturel de la ville » de l’université de La Rochelle, il a un temps travaillé dans la diffusion de spectacles vivants. Actuellement journaliste, il travaille pour des magazines consacrés au développement durable et solidaire. Il collabore également à L’Actualité de la scénographie (Éditions AS). Pour cette publication destinée aux professionnels du spectacle, il anime une rubrique sur le développement durable et réalise de grands entretiens avec des intellectuels et des personnalités. Par ailleurs, il s’intéresse aux musiques actuelles et à l’histoire de la musique rock.

Philippe Bluteau

Avocat fondateur du cabinet Oppidum Avocats, Philippe Bluteau conseille et défend au quotidien les collectivités locales, leurs élus, leurs agents et leurs établissements. Diplômé de Sciences Po Paris (1994, service public) et du DESS Juriste territorial de l’université Paris II Panthéon-Assas, il enseigne le droit public dans cette université ainsi qu’à l’université de Lille. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages en droit électoral et en droit pénal de la gestion publique.

Alice Boulleaux

Diplômée de l’Institut d’études politiques de Rennes et titulaire d’un master en Stratégies territoriales et politiques publiques de l’Institut d’urbanisme de Paris, elle a été chargée de mission Démocratie locale dans l’agglomération grenobloise (Isère). Lauréate du concours d’attaché territorial, elle travaille notamment à la prise en compte de la participation citoyenne en tant que politique publique transversale à part entière. Aujourd’hui elle est cheffe de service enfance, jeunesse et vie scolaire au sein de la ville de Pont-de-Claix.

Isabelle Mouquet

Forte de plus de 20 ans d’expérience en communication publique, elle est une spécialiste de la communication internet, diplômée d’un master 2 Communication des entreprises et des institutions (Celsa-Sorbonne Paris IV) et formée à l’École supérieure de journalisme de Lille. Elle est actuellement en poste à la ville de Rouen où elle est responsable de la Mission communication interne rattachée au directeur général des services. Elle a également en charge des dossiers de communication externe confiés par le directeur de la communication et de l’information. Auteur pour WEKA depuis 2004, elle assure parallèlement des formations pour le CNFPT et l’INSET, entre autres. Elle a été 3 fois primée au Prix national de la presse territoriale et aussi lauréate du Grand prix Cap’Com.

Philippe Marchal

Actuellement directeur de cabinet du maire d’Échirolles en Isère, il a commencé sa carrière comme graphiste au service communication de la ville de Sarcelle de 1978 à 1984. Il a ensuite créé sa propre société de création graphique et de communication de 1985 à 1991 dans le Val-d’Oise, puis a intégré une société de presse et routage à Aulnay-sous-Bois pour y devenir conseil en communication jusqu’en 1995. Il devient directeur de la communication de la ville de Goussainville dans le Val-d’Oise jusqu’en 2002, puis directeur de la communication de la ville de Saint-Martin-d’Hères en Isère jusqu’en 2010.

Emmanuelle Kponton

Cadre dans l’administration territoriale depuis près de 20 ans, elle est une spécialiste du secteur culturel territorial, d’abord comme chargée de mission et d’études, puis comme responsable d’un service culturel municipal. Depuis une dizaine d’années, elle exerce les fonctions de responsable ressources humaines au sein de la direction culturelle de la ville de Lille, au croisement des problématiques de la fonction publique territoriale et des spécificités du milieu culturel.

Christophe Disic

Actuellement formateur et consultant en communication publique et politique, il occupe des postes à responsabilité en information et communication territoriales. Il a été responsable de la communication interne dans un ministère et est aujourd’hui responsable communication éditoriale et relations presse à la mairie du 12e arrondissement de Paris. Spécialisé dans l’information multicanale, il est également spécialiste de l’expression politique dans les publications territoriales. Il anime un blog, « La parole est à l’opposition », à destination des cadres communicants et des élus locaux.

Benjamin Pasquier

Titulaire du Master 2 Juriste Conseil des Collectivités Territoriales de l’université Paris II Panthéon-Assas, il a été successivement chargé de mission à l’Association des petites villes de France, collaborateur parlementaire à l’Assemblée Nationale et conseiller ministériel en charge des relations avec les élus. Il est actuellement directeur de cabinet du Premier Vice-Président délégué à l’Association des Maires de France.

Découvrez l'ensemble de nos ressources numériques Culture & Communication incluses dans l’offre WEKA INTÉGRAL Culture & Communication. Les fiches action ainsi que les outils sont classés par problématiques afin de faciliter leur accès et leur usage au quotidien.

Communiquer localement face à une crise sanitaire

Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), H1N1, incendie de l’usine Lubrizol, Covid-19… La communication des autorités nationales et locales est [...]

01/04/2020  -  COVID19 - Gestion de la crise sanitaire

#Stratégie de communication #Gestion de crise

Présenter et défendre le budget du service communication

Pour pouvoir exercer ses missions dans les meilleures conditions, il faut pouvoir disposer des moyens humains et financiers nécessaires. Dans [...]

25/03/2020  -  Communication locale

#Communication budgétaire et financière #Processus budgétaire

Communiquer les premiers actes du mandat

Les Français restent très attachés à leur commune et affichent une forte réticence au changement de leurs compétences ou de leur périmètre. [...]

25/03/2020  -  Communication locale

#Mandat #Communication externe

Se positionner vis-à-vis du directeur général des services

Qu’il soit directement rattaché au maire, au directeur de cabinet ou au directeur général des services (DGS), un responsable de communication [...]

23/03/2020  -  Communication locale

#Communication interne #DGS

Dégager des moyens pour réorganiser son service

Lorsque vous devez répondre à une nouvelle stratégie de communication, vous êtes parfois amené à réorganiser votre service. Mais, bien souvent, [...]

23/03/2020  -  Communication locale

#Organisation des services #Gestion financière et fiscale

Prendre en compte le contentieux électoral

En matière électorale, la réglementation joue un rôle déterminant. Une bonne connaissance des principaux textes, notamment les articles L. 52‑1 [...]

31/01/2020  -  Communication locale

#Contentieux électoral

Connaître les fondamentaux de la communication en période électorale

Le Code électoral met en place une double restriction dont la conciliation n’est pas toujours facile. En période électorale, la possibilité de [...]

30/01/2020  -  Communication locale

#Campagne électorale #Opération de communication

Connaître les possibilités de recours électoraux

Le droit électoral est un droit jurisprudentiel où le Conseil d'État tient une place majeure comme juge des élections locales. Le contentieux « [...]

30/01/2020  -  Communication locale

#Contentieux électoral #Voie de recours

Organiser un concert éducatif gratuit en ouvrant une répétition au jeune public

Vous souhaitez enrichir et diversifier votre programmation musicale en direction des jeunes ? Vous voulez faire venir des scolaires ? Vous [...]

27/01/2020  -  Action culturelle

#Musique #Public (cible)

Communes, EPCI, Régions, Départements, établissements de santé… nous accompagnons au quotidien un grand nombre d'établissements publics de tous types et de toutes tailles. Voici quelques exemples de clients qui font confiance à notre savoir-faire.

Mairie - Commune