Le Resah propose deux marchés sur les biodéchets aux hôpitaux et Ehpad

Achats

HOSPIMEDIA – Le Réseau des acheteurs hospitaliers (Resah) a passé deux marchés nationaux en matière de restauration écologique qui viennent tous deux d’être attribués.

Le 1er marché

Le premier marché, indique le groupement d’intérêt public (GIP) dans un communiqué, met à disposition des établissements publics de santé et médico-sociaux une solution globale pour l’acquisition de barquettes alimentaires recyclables complétée d’un service de recyclage associé. Proposée par la société Rescaset, ce service permet aux hôpitaux d’être équipés en conteneurs de stockage de barquettes usagées et de gérer leur collecte. Dans le cadre de ce marché, les hôpitaux pourront aussi disposer de vaisselle biodégradable et compostable afin de « faciliter le travail du personnel« . Ce dernier pourra en effet jeter dans un seul et même conteneur les reliefs des repas ainsi que la vaisselle. Le tout en restant écologique. Le titulaire de ce volet du marché est la société Firplast.

Le 2e marché

Le deuxième marché a, quant à lui, été attribué à la société Saria. Il offre la possibilité aux établissements d’une prestation d’appui et de conseil. Le but est d’organiser la filière de tri des biodéchets conformément à la réglementation. En effet, dès 2016, rappelle le Résah, les hôpitaux et les Ehpad vont devoir respecter la loi portant engagement national pour l’environnement ou Grenelle II. Cette loi prévoit notamment « de nouvelles obligations en matière de traitement des biodéchets« . Par exemple, il est prévu que le tri à la source et la valorisation biologique soient mis en place.

Le Resah précise s’être engagé dans le projet européen Procurement of eco-innovation on the catering sector (Innocat). Financé par la Commission européenne, il permet aux établissements de santé et médico-sociaux « d’acquérir des solutions innovantes facilitant la réduction et un traitement plus écologique des déchets liés à la restauration« .

Lancé en 2013, ce projet est prévu pour durer trois ans.

Géraldine Tribault

Tous droits réservés 2001/2015 — HOSPIMEDIA

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum