Menu actualité

Thématiques

Cybersécurité : une campagne de sensibilisation pour lever les freins des collectivités

Publié le 13 juin 2022 à 7h30 - par

La plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a lancé début juin 2022 une campagne de prévention à destination des collectivités pour les sensibiliser aux enjeux de la sécurité numérique et les inciter à se prémunir contre la recrudescence des attaques par rançongiciel.

Cybersécurité : une campagne de sensibilisation pour lever les freins des collectivités

Entre 2019 et 2020, le nombre de cyberattaques contre des collectivités a augmenté de 50 % selon un rapport du Sénat relatif à la cybersécurité au sein des collectivités territoriales daté de décembre 2021. Ces attaques informatiques (systèmes d’information bloqués, missions au service des administrés interrompues, etc.) et les rançongiciels visant les établissements publics ont des répercussions financières lourdes et des impacts sur la perte de confiance et l’atteinte à l’image. Pourtant, 65 % des collectivités pensent que le risque numérique est faible, voire inexistant, ou ne savent pas l’évaluer.

La plateforme Cybermalveillance.gouv.fr – dispositif national de sensibilisation, prévention et d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance pour les particuliers, entreprises et collectivités territoriales – a réalisé fin 2021 une enquête auprès des collectivités de moins de 3 500 habitants qui représentent 91 % des communes en France. Celle-ci révèle un certain nombre de freins qui les poussent à ne pas faire de la lutte contre la cybersécurité un enjeu majeur.

Cyberattaques : lever les freins des collectivités pour mieux s’en proteger

Pour contrecarrer les préjugés qu’ont les collectivités vis-à-vis de la cybersécurité, Cybermalveillance.gouv.fr a lancé une campagne de sensibilisation en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, et avec l’aide du ministère de la Justice, de l’Économie et des Finances, ainsi que du secrétariat d’État chargé du Numérique. L’enquête précitée intitulée « La cybersécurité dans les collectivités de moins de 3 500 habitants » met en lumière quatre freins principaux, chacun illustré le 1er juin 2022 par une vidéo :

  • Préjugé n° 1 : « La cybersécurité, ce n’est pas ma priorité ! » ;
  • Préjugé n° 2 : « La cybersécurité, je n’ai pas le budget ! » ;
  • Préjugé n° 3 : « La cybersécurité, je ne suis pas concerné ! » ;
  • Préjugé n° 4 : « La cybersécurité, je n’ai pas le temps ! ».

La prévention n’étant pas suffisante, Cybermalveillance.gouv.fr a aussi développé un module en ligne dans le but de rendre accessible au plus grand nombre son service de diagnostic et d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance.

Le service de diagnostic et d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance

Cybermalveillance.gouv.fr a annoncé, le 7 juin 2022, la création d’un module dynamique ouvert à tous appelé « Assistance Cyber en ligne ». Les collectivités – comme les particuliers, les entreprises, les associations – peuvent donc l’intégrer dans n’importe quelle page de leur site internet et obtenir un diagnostic en ligne directement depuis le site ayant intégré le service. La souscription au module est gratuite et leur donne la possibilité de comparer les actes de cybermalveillance qu’elles rencontrent avec la cinquantaine de cybermenaces recensées par Cybermalveillance.gouv.fr. Elle permet également aux victimes d’accéder à des conseils personnalisés ou encore d’être mises en relation avec un professionnel en cybersécurité référencé sur la plateforme.

Le plan France relance, a alloué un budget de 136 millions d’euros au renforcement de la cybersécurité des services publics. Pour rappel : les petites communes peuvent toujours bénéficier d’une aide à l’achat et au déploiement de produits et services de cybersécurité, la date limite de dépôt des demandes à l’ANSSI étant établie au 30 juin 2022.