La MEL enrichit son site Open Data avec les données de ses communes

Administration

La Métropole européenne de Lille (MEL) lance la mutualisation de sa plateforme Open Data. Son site Open Data MEL, accessible depuis novembre 2016, a réceptionné les premiers jeux de données auprès de quatre communes. D’autres villes devraient suivre d’ici la fin de l’année.

La Métropole européenne de Lille inaugure la mutualisation des données de ses communes grâce à la récente participation de quatre d’entre-elles. Le 7 novembre dernier, Armentières, Ennetières-en-Weppes, Lille et Villeneuve d’Ascq ont partagé sur le site dédié, Open Data MEL, différents jeux de datas : 10 au total pour les quatre villes, sur des thèmes aussi variés que la localisation des écoles ou les subventions aux associations.

« Notre objectif est de faire de la MEL un territoire 100 % open data ». Tel est l’ambition portée par Akim Oural, conseiller métropolitain délégué au Schéma d’Aménagement Numérique. Le but à terme est donc que les 90 communes qui composent la MEL se prêtent à l’exercice.

Des règles précisent de participation

Open Data MEL est accessible depuis un an et permet aux communes de plus de 3 500 habitants de répondre aux enjeux sur la mutualisation des données fixées par la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016. Chaque commune peut bénéficier gratuitement de cette technologie pour une durée de 6 mois. Chacune peut proposer trois à cinq jeux de données différents. Propriétaires et responsables de ces dernières, les communes restent maîtresses de leur stratégie d’ouverture.

Les premières données communales disponibles sur l’Open Data MEL :

  • Armentières, 2 jeux de données : nouveaux nés résidant à Armentières, localisation des écoles.
  • Ennetières-en-Weppes, 1 jeu de données : associations.
  • Lille, 3 jeux de données : parcs et jardins, équipements publics, monuments historiques.
  • Villeneuve d’Ascq, 4 jeux de données : subventions, défibrillateurs, comptes administratifs, prénoms des nouveaux nés.

Des objectifs multiples

En ouvrant ainsi leurs données, les villes participent à plus de transparence de l’action publique. « C’est aussi l’occasion de renforcer les opportunités pour les habitants d’accéder demain à de nouvelles applications et à de nouveaux services » explique Damien Castelain, le président de la Métropole européenne de Lille.

C’est aussi l’opportunité pour des entreprises innovantes de créer de nouveaux services et de nouvelles applications pour les habitants grâce à la mise à disposition de données techniques qualifiées. Aujourd’hui six applications et services privés utilisent l’Open Data MEL. Actuellement, la Métropole Lilloise effectue un travail sur les données de covoiturage, en partenariat avec les professionnels du secteur.

La MEL accompagne ses agents

En tant que chef de file de cette mutualisation, la MEL accompagne les communes dans leur premier pas vers l’open data. Une formation au logiciel OpenDataSoft (prestataire du site de la MEL) vise dans un premier temps à les rendre le plus autonomes possible. La direction Recherche et Développement de la Métropole européenne de Lille apporte également son expertise dans la mise en forme des données, dans le but de les harmoniser au maximum. Enfin, la MEL se porte garante de l’hébergement.

Pour le projet Open Data MEL, et pour toutes ses démarches numériques, la Métropole de Lille a reçu le 16 novembre le prix « Nouvelle initiative open data » des Trophées Open Data pour les Territoires 2017.

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum