Les régions appellent Emmanuel Macron à faire « le pari des territoires » pour la relance

Administration

Les présidents des régions appellent Emmanuel Macron à « faire le pari des territoires » en engageant notamment un plan de relance économique « co-construit avec les régions », à l’issue de la crise sanitaire.

« Nous l’appelons à le faire d’une part en engageant un plan de relance et de reconstruction co-construit avec les régions et d’autre part en fixant une grande ambition décentralisatrice à notre pays », écrivent les élus, très engagés dans la gestion de la crise dans une tribune parue jeudi 28 mai 2020 dans Le Monde.

« Nous sommes prêts à écrire avec l’État d’ici à l’été un accord politique pour cela », poursuivent les présidents de 19 régions et collectivités de métropole et d’Outre-mer.

Les élus rappellent la mobilisation des régions depuis le début de la crise sanitaire, en engageant notamment « en deux mois plus de 1,7 milliard d’euros de dépenses exceptionnelles », alors que leurs recettes s’effondraient.

Ils soulignent l’« agilité » dont elles ont fait preuve « face à un État empêtré dans son centralisme et sa bureaucratie », pour fournir notamment des masques aux personnels concernés.

Les régions ont montré « leur capacité à fédérer l’ensemble des acteurs économiques », écrivent les élus qui se disent prêts à s’« engager dans des investissements massifs pour la relance ».

« Mais pour y parvenir il faut des moyens. Si rien n’est fait, nos régions seront réduites à l’inaction du fait de l’effondrement de leurs ressources. Leurs investissements pourraient chuter de 21 milliards d’ici à 2026 », soulignent-ils.

Les élus régionaux appellent également le chef de l’État à hisser le pays « au niveau des autres grands États décentralisés en Europe ».

Les régions doivent, selon eux, pouvoir piloter « le service public de l’emploi » pour lutter contre la hausse du chômage et « reprendre le pilotage de la politique de l’apprentissage », l’un de leurs principaux points de friction avec le gouvernement depuis deux ans.

Ils plaident enfin pour une montée en puissance en matière de transition écologique, de mobilités ou de santé publique.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article