L’Île-de-France se lance dans l’open-data et la responsabilité sociétale

Administration

La région Île-de-France va se lancer dans l’accès aux données publiques, un rapprochement avec ses citoyens et la mise en œuvre d’une nouvelle norme, qui évalue la responsabilité sociétale de ses actions tant dans le domaine social que du développement durable.

À l’occasion de la séance plénière du conseil régional Île-de-France jeudi 22 novembre, Eddie Aït, président du groupe PRG-MUP, a été élu à l’unanimité de tous les groupes en charge de la délégation relative à la responsabilité sociétale et la modernisation de l’action publique régionale. Dans l’organisation de l’exécutif, 15 vice-présidences existent et il est possible de créer des délégations spéciales. Une a été déjà confiée à Jean-Marc Nicolle (MRC) sur le Grand Paris. Celle de M. Aït est la seconde qui existe au sein de l’exécutif. Cette nomination permet au Parti radical de gauche – Mouvement progressiste (PRG-MUP) d’intégrer l’exécutif régional, où les vice-présidences sont dominées par le PS et EELV, les deux piliers de la majorité régionale.

Les missions de cette délégation consisteront à « suivre l’évolution des réformes régionales dans un objectif de simplification, de mutualisation des procédures et des politiques publiques régionales, de formuler des préconisations pour améliorer les relations entre la collectivité et ses usagers, à simplifier les procédures, à libérer l’accès aux données publiques« .

Un pan important sera aussi la mise en œuvre de la norme ISO 26.000, une norme de responsabilité sociétale, c’est-à-dire l’évaluation que les politiques conduites sont cohérentes avec l’ambition de maîtriser leur impact tant social qu’environnemental, le tout dans une démarche transparente et éthique.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum