« Oh la belle bleue ! » ou tout pour réussir son 14 Juillet

Communication

À l’approche de la fête nationale, Weka vous donne les clefs pour qu’aux soirs des 13 et 14 juillet, rien ne soit laissé au hasard.

Voyons la réalité en face : réussir son 14 juillet, ça se prépare, et longtemps à l’avance. Alors à défaut de pouvoir tout reprendre à zéro à quelques jours de la date fatidique, voici l’occasion de vérifier si vous avez bien fait les choses, ou, à défaut, de les corriger pour l’an prochain.
Première étape donc : se fixer des objectifs. Pourquoi cette année avez-vous décidé d’offrir à vos administrés des festivités différentes du rendez-vous inévitable et identique des années précédentes ? Que font vos voisins ? Qui voulez-vous voir venir, dans quel lieu ? Sans négliger les aspects sécuritaires et budgétaires.

Si vous comptez faire appel à des prestataires de service, ne perdez pas de temps : il y a fort à parier pour que vous ne soyez pas la seule commune à vouloir organiser un bal ou un feu d’artifice ce soir-là. La seconde étape consiste donc à sélectionner ceux-ci en fonction du type d’événement que vous souhaitez accueillir, à s’accorder avec eux sur ce que vous voulez, le temps qui leur est imparti, etc. Et éventuellement à louer le matériel qui manque aux services municipaux, pour assurer le confort de tous (WC, tables, chaises…), voire à solliciter vos partenaires (buvette, forains…).

Mais en évitant de voir trop gros : si certains administrés seraient sans doute ravis de voir la place du village surpasser les capacités d’accueil et d’éclairage du stade de France, nul doute que d’autres s’interrogeraient sur le coût de l’opération.

Ne vous reste alors plus qu’à reprendre par écrit ces divers éléments avec vos prestataires pour que tout soit prêt dans les règles, avant de fixer les horaires, les différentes étapes, bref, de planifier les différentes étapes de la préparation jusqu’à l’événement-même. Entrent alors en jeu les services municipaux, pour organiser la sécurisation des lieux, les accès, le montage et le démontage du matériel, ou encore la gestion de l’éclairage. Côté administratif, c’est le moment d’émettre la batterie d’arrêtés municipaux pour occupation du domaine public, interdiction de stationner, etc. C’est aussi le moment de prévenir vos partenaires obligés dont tout le monde souhaite qu’ils ne serviront à rien : police, pompiers. Ces derniers ayant leur rôle à jouer dans la préparation de la commémoration du 14 Juillet, pour parer à tous les risques. Sans oublier la Sacem.

L’heure fatidique approche, la communication bat déjà son plein, tout le monde est briefé sur sa mission, et celles de ses collègues. Si c’est le cas, alors tout devrait se passer à merveille, jusqu’au démontage du matériel. Pour le plus grand plaisir de vos administrés !

Et pourquoi pas organiser un feu d’artifice ?

Le feu d’artifice est au 14 Juillet ce que le dîner en tête-à-tête est à la Saint-Valentin : ça ne surprend personne mais fait toujours plaisir, et rater le coche ferait des déçus. Mais là encore, il s’agit de bien s’y prendre à l’avance. Première étape : choisir un pas de tir sécurisé adapté aux artifices utilisés. Et un espace assez grand pour attirer les nombreux spectateurs, facile d’accès, et sécurisé. Avec une zone tampon entre les deux espaces suffisamment large pour que le spectacle ne se transforme pas en reconstitution réaliste, mais néanmoins improvisée, de la bataille de Stalingrad.

Deuxième étape, choisir le thème du spectacle. « Son et lumière » ou « feu sec » ? N’hésitez pas à associer le spectacle à un thème cher à votre commune, retraçant son histoire, évoquant son actualité, ou présageant son avenir. À partir de là, choisissez votre prestataire artificier selon sa puissance de feu, sa durée de feu, la quantité et la qualité de son personnel, etc. Et assurez-vous qu’il propose un vrai spectacle, avec une trame, des nuances, et non un tir nourri sans finesse ni variation.

Entrent alors en jeu vos services, pour définir et sécuriser le périmètre de sécurité, le pas de tir, interdire circulation, stationnement, préparer les lieux. N’oubliez pas de prévenir la police et les pompiers, ils ont évidemment leur rôle à jouer, en amont et pendant le feu d’artifice, ainsi que la préfecture, dont l’autorisation est nécessaire. Tout aussi important, le déroulé des événements, étape par étape, afin de bien les visualiser et de n’en rater aucune.

Il est désormais temps de communiquer sur votre événement, via les médias locaux, et de voir et revoir les préparatifs. Une fois le feu retombé, il est l’heure du bilan, afin de bénéficier de cette expérience, forcément positive malgré quelques imprévus, pour la prochaine fois.

 

Qu’il s’agisse de commémorations, de cérémonies ou d’inaugurations, communiquer auprès de vos électeurs, recevoir des personnalités importantes ou superviser des manifestations publiques font partie de votre quotidien. De par leur nature et leur complexité, ces évènements demandent une vigilance et un respect du protocole qu’il n’est pas évident de garantir. Grâce au service documentaire Discours et Protocole vous :

> Rédigez vos discours

> Organisez vos manifestations

> Maîtrisez le protocole

> Gagnez du temps avec 200 modèles

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum