Appel de maires au G20 pour un « monde à faibles émissions de carbone »

Développement durable

Trente maires de grandes villes du G20 dont Paris, New York, Londres, Rio de Janeiro ou Mexico, ont lancé vendredi 2 septembre un appel aux chefs d’État pour qu’ils travaillent avec leurs collectivités afin de « bâtir un monde à faibles émissions de carbone et assuré de l’avenir de son climat ».

Dans une tribune parue en France sur Le Monde.fr, les maires interpellent les chefs d’État et de gouvernement qui se sont réunis ce week-end au sommet du G20 à Hangzhou (Chine) en rappelant « le révolutionnaire Accord de Paris » contre le réchauffement signé en décembre 2015.

« Pourtant, ce n’est que le premier pas sur le long chemin de la réduction des émissions de CO2, seule garantie de la pérennité du climat », ajoutent les signataires.

Pour accomplir « l’un des défis concrets, politiques et économiques les plus ambitieux auxquels seront confrontés tous les leaders nationaux (…) vous pouvez compter sur nous, les maires des grandes mégalopoles du monde, car nous sommes vos plus puissants alliés », ajoute le texte.

« Pour les plus grandes villes du monde, il est clair dorénavant que plus vite on évoluera vers une économie bas-carbone, plus les progrès de la qualité de vie des citoyens urbains seront importants, et plus le développement économique rendant tout cela possible sera fort et durable », disent les maires.

Ces derniers, sous l’égide du réseau de villes C40 contre le réchauffement climatique, s’engagent « à mettre en place des plans concrets pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris au niveau local ».

À côté de la maire de Paris Anne Hidalgo et du maire de Londres Sadiq Khan se trouvent parmi les signataires des premiers magistrats de villes comme Washington, Los Angeles, Jakarta, Sydney, Buenos Aires, Rome ou Berlin.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2016

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum