Économiser l’eau : l’agence Rhône Méditerranée Corse lance un appel à projets

Développement durable

L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a lancé lundi 3 novembre un appel à projets doté de 20 millions d’euros pour réduire les fuites sur les réseaux d’eau potable et la consommation d’eau en usage public comme l’arrosage des espaces verts.

Cet appel à projets, destiné aux collectivités, entreprises ou opérateurs d’habitats collectifs, veut « relancer les investissements en faveur des économies d’eau », souligne l’agence dans un communiqué, précisant que « les lauréats verront leurs projets financés jusqu’à 50 % ».

« Réduire les fuites dans les réseaux d’eau potable » est « une obligation impérieuse », relève l’établissement public, en rappelant que la lutte contre le gaspillage est « une des quatre mesures phares du Plan de bassin d’adaptation au changement climatique », visant à augmenter la performance des réseaux d’approvisionnement « avec un retour à un bon rendement d’ici 2030 ».

Ce Plan, adopté le 28 mai, réunit cinq régions (Franche-Comté, Bourgogne, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et PACA), ainsi que le comité de bassin Rhône-Méditerranée.

Sur ce bassin, une majorité de collectivités affiche un rendement du réseau d’eau potable compris « entre 50 % et 70 % », soit « un à deux litres d’eau gaspillée en pure perte », souligne l’Agence. Or le décret du 27 janvier 2012 pris en application de la loi Grenelle 2 fixe aux collectivités « une obligation de performance minimum des réseaux d’eau potable ».

Elles avaient jusqu’à 2013 pour définir un plan d’actions d’amélioration lorsque le rendement du réseau est inférieur à 85 % pour les collectivités urbaines et compris entre 65 et 80 % pour les collectivités rurales. À défaut de quoi, elles « verront doubler leur redevance » à l’Agence de l’eau.

En 2011, 22 % de l’eau traitée en Rhône-Alpes a été perdu, soit un litre sur cinq, selon une étude de la Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) publiée en décembre 2013. Un chiffre certes meilleur que la moyenne nationale (24 % de perte en 2009), mais l’indice linéaire de perte – volume d’eau perdu par jour et par kilomètre de réseau – est moins bon, selon la même source : 5,7 mètres cube (m3) pour Rhône-Alpes contre 3,9 m3 en France.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum