Menu actualité

Thématiques

Actualité

Le programme So.Num soutiendra les actions de « sobriété numérique » des collectivités

Publié - par

Sensibiliser, mesurer, développer la baisse de consommation énergétique du numérique : c’est l’ambition du programme So.Num, piloté par l’Ademe. Les collectivités, où 650 personnes seront formées, bénéficieront d’outils pour intégrer la sobriété numérique dans leurs stratégies.

Le programme So.Num soutiendra les actions de "sobriété numérique" des collectivités

Sensibiliser et former les usagers à la sobriété numérique, à développer et diffuser des outils de mesure de la consommation électrique et des impacts environnementaux, et développer à grande échelle les opérations de « sobriété numérique » dans les territoires. Tels sont les objectifs du programme So.Num du ministère de la Transition Écologique, financé par la 5e période des programmes de certificats d’économie d’énergie (CEE), et piloté par l’Ademe avec l’Inria et EcoInfo (CNRS). En effet, bien qu’il contribue en partie à réduire la consommation d’énergie et l’utilisation d’énergies fossiles, le numérique serait responsable de 2,5 % de l’empreinte carbone de la France et représenterait 10,3 % de notre consommation d’électricité. Or, notre dépendance aux services dématérialisés s’accroît, en particulier depuis la crise sanitaire, ce qui rend la sobriété d’autant plus urgente.

So.Num a pour objectif de permettre à tous les usagers de services numériques d’aborder la sobriété numérique grâce à des actions de formation/sensibilisation mais aussi de fournir des outils pour limiter l’impact environnemental (notamment la consommation énergétique) des usages numériques. Ces formations s’appuieront sur un label qualité, une plateforme pour mettre à disposition l’ensemble des contenus et la diffusion des formations par le biais d’appels à projets et de campagnes de sensibilisation.

Le deuxième axe du programme vise à mesurer les impacts directs et indirects du numérique, afin de piloter une démarche de sobriété numérique : base de données publique sur l’évaluation des impacts environnementaux du numérique, édition du cadre méthodologique de mesure, identification et validation d’outils de mesure (basés sur ce cadre).

Enfin, So.Num soutiendra des actions de sobriété numérique, en accompagnant les initiatives des usagers, institutions, organisations, collectivités territoriales… Des outils aideront les collectivités à intégrer la sobriété numérique dans leurs stratégies (label d’écoconception numérique notamment) et des tables rondes « citoyennes » sur un numérique responsable seront organisées. Des cas pilotes seront diffusés ; un appel à manifestation d’intérêt permettra d’identifier des collectivités ou des entreprises qui mettent en œuvre des actions de sobriété numérique concrètes. Le partage de connaissances et le retour d’expériences seront également facilités.

L’Ademe procédera à des appels à manifestation d’intérêt pour recruter les partenaires du programme.

Marie Gasnier

Ambassadeurs So.Num

Le programme So.Num, d’une durée de quatre ans, complète la feuille de route du Gouvernement « numérique et environnement » et les dispositions de la loi du 15 novembre 2021 visant à réduire l’empreinte environnementale de la France. Il a pour ambition de former « en direct » 3 000 enseignants du supérieur ainsi que 650 « ambassadeurs » en collectivités et 2 000 en entreprise. Ces ambassadeurs sensibiliseront 1 000 collectivités, 10 000 personnes en entreprise et 400 000 élèves du supérieur.