L’Occitanie, premier territoire à énergie positive à l’horizon 2050

Développement durable

Soleil, vents, forêts, ressources hydrauliques… Autant d’atouts qui permettent à l’Occitanie de se rêver première région à énergie positive d’Europe d’ici 2050, avec la collaboration de RTE.

L’Occitanie veut devenir la première région à énergie positive d’Europe en 2050. Pour ce faire, elle devra quasiment diviser par deux la consommation d’énergie totale et multiplier par trois la production d’énergie renouvelable sur son territoire. Une démarche rendue possible grâce à des ressources naturelles considérables qui lui permettront de couvrir la totalité de sa consommation avec l’énergie non fossile produite localement. Deuxième région française productrice d’énergie renouvelable, l’Occitanie dispose en effet de nombreux atouts. Elle possède la deuxième forêt de France (2,6 millions d’hectares), l’ensoleillement est exceptionnel (2 500 heures de soleil par an) et la ressource hydraulique bénéficie des Pyrénées et du Massif central. Quant aux vents (autan, mistral, tramontane), ils constituent un véritable facteur dynamisant pour la production de ces énergies alternatives. Trois principaux secteurs sont concernés. Les transports, qui représentent aujourd’hui 38 % des consommations d’énergie de la région, devront baisser de 61 %. La consommation liée aux bâtiments (47 %) devra diminuer de 26 % et les consommations dans l’industrie et l’agriculture, secteur qui représente aujourd’hui 15 %, devront être réduites de 27 %.

Toutes les collectivités locales de la région pourront contribuer à cette opération en intégrant l’énergie dans leur politique d’aménagement du territoire : réduction de l’étalement urbain et des déplacements contraints, amélioration de la performance des bâtiments… Notamment les 84 territoires engagés dans un plan climat air énergie (PCEA), qui développent des actions sur la sobriété énergétique, la qualité de l’air et le développement des énergies renouvelables. Comme le Tarn qui, en réorganisant sa politique de déplacements, a incité quasiment cinq fois plus d’usagers à emprunter les bus. Ou comme Luc-sur-Aude (Aude, 224 habitants), qui a créé un parc solaire pour ses besoins énergétiques et réduit la consommation tous azimuts : extinction de l’éclairage nocturne, isolation des bâtiments, arrêt du chauffage de l’école pendant les vacances, chaudière à bois pour les logements sociaux et l’école…

RTE (Réseau de transport d’électricité) a été associé à l’élaboration de la stratégie régionale. Ses échanges avec la région portent aussi sur l’harmonisation à l’échelle de la grande région Occitanie-Midi-Pyrénées du schéma régional de raccordement au réseau des énergies renouvelables. Objectif : intégrer le raccordement des fermes éoliennes en mer du golfe du Lion. RTE a développé un outil qui permet de connaître en temps réel les productions éolienne et photovoltaïque, et travaille à l’optimisation des réseaux aériens et souterrains ainsi que sur le développement du réseau électrique intelligent (smart grid). RTE fournit également les données électriques indispensables à l’observatoire régional de l’énergie tenu par l’agence régionale de l’énergie et du climat.

Marie Gasnier

Posté le par Marie Gasnier

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum