Puteaux mobilise les citoyens au climat par une séance de « vélo-cinéma »

Développement durable

Le 27 juin, les habitants de Puteaux qui voulaient voir un film diffusé sur la place de la mairie devaient pédaler… Une démarche pédagogique et ludique de sensibilisation qui a rencontré un grand succès.

Cet article fait partie du dossier :

La Loi de transition énergétique Voir le dossier

Pendant la Semaine européenne du développement durable, Puteaux (Hauts-de-Seine, 44 514 habitants) a sensibilisé les citoyens à la transition énergétique de façon originale. Le 27 juin, les habitants pouvaient participer gratuitement à une séance de « vélo-cinéma » sur l’esplanade de l’hôtel de ville : chaque spectateur devait pédaler quelques minutes pour créer l’énergie nécessaire à la diffusion du film d’animation « Happy Feet ».

À tour de rôle, ils ont enfourché les dix bicyclettes reliées aux générateurs électriques (Ludikenergie), dotés de puissants aimants et d’une bobine de fils, qui transformaient en électricité l’énergie de leurs mouvements. Avec la cadence régulière imposée à l’aimant par les coups de pédales, les électrons se déplacent et produisent du courant. L’opération a été plébiscitée par les spectateurs, qui étaient près de 300 pour 200 places assises… Aidés par les animateurs de Ludikenergie, 30 % d’enfants et 70 % d’adultes se sont relayés pour 360 passages. Les plus petits et les personnes à mobilité réduite pouvaient également participer à la production d’énergie, en actionnant une manivelle adaptée.

Une innovation alliant culture, environnement et santé, qui a été récompensée par un « Territoria » d’or 2015 dans la catégorie « environnement – développement durable ». Elle offre une solution concrète pour agir en faveur de l’écologie : utiliser la source d’énergie naturelle et alternative, dénuée d’empreinte carbone, produite par l’effort musculaire.

La démarche de Puteaux intègre en outre les valeurs de la démocratie participative, déterminante dans la mesure où les citoyens sont les premiers concernés par la politique environnementale.

 

Martine Courgnaud – Del Ry

 

Les moyens matériels

– Ludikenergie : matériel (10 vélos, un écran de 4m x 3m, un accumulateur, un indicateur à Led, un rétroprojecteur, une pédale à main), location et droits du film, animation et suivi technique de la prestation : 5 300 euros.
– La ville de Puteaux a fourni la tente et 200 chaises (1 700 euros).
Deux agents du service environnement développement durable et un agent du service événementiel ont été mobilisés pour l’installation, ainsi que deux personnes de Ludikenergie.

Budget total : 7 000 euros.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum