Saint-Quentin-en-Yvelines soutient les agriculteurs locaux et les circuits courts

Développement durable

Avec son plan d’actions, SQY soutient l’agriculture locale et les circuits courts en période de confinement.

13 Amap sur 16

Si les marchés sont suspendus (sauf dérogation de la préfecture), il est encore possible de se nourrir localement. La vente à la ferme et les distributions de paniers Amap (Associations de Maintien de l’Agriculture Paysanne) se poursuivent, en s’organisant pour respecter les règles sanitaires. À Saint-Quentin-en-Yvelines, elles sont 13, sur les 16 existantes, à maintenir chaque semaine une distribution de panier.

Manger local

Plusieurs producteurs de SQY proposent la vente de leurs produits en circuit court, que ce soit via la vente à la ferme, les épiceries participatives et autres magasins bio. Le livret « manger local », disponible sur sqy.fr, présente leurs productions et ceux qui les font vivre.

La carte interactive de SQY

Saint-Quentin-en-Yvelines a d’ailleurs lancé une carte interactive qui permet de repérer facilement les commerces et producteurs ouverts. Chacun peut s’y inscrire à tout moment et ainsi, se faire connaître des consommateurs.

Un groupe Facebook dédié

Ce groupe créé par Saint-Quentin-en-Yvelines, permet aux agriculteurs de partager leurs initiatives et de se faire connaître. Avec déjà 1 500 membres, c’est un bon moyen d’échanger et de rester solidaires en cette période.

Un appel à la population : « Saint-Quentinois, agissez pour la filière agricole »

  • Donner du temps pour l’agriculture

Une Plateforme a été mise en place par Pôle emploi et le ministère de l’Agriculture pour que ceux qui le souhaitent puissent s’inscrire pour aider aux travaux agricoles.

  • Participer à l’enquête sur l’alimentation locale en temps de crise.

Le Réseau Mixte technologique « alimentation locale » soutient l’enquête internationale : « Manger au temps du coronavirus ». Elle permettra de recueillir des informations sur la résilience des chaînes alimentaires, en ville et dans le rural.

Source : ID, le magazine de l’innovation territoriale

Posté le par

Recommander cet article