E-éducation : les élus et le numérique

Éducation

Les politiques numériques sont pour les élus un levier véritablement structurant d’une politique éducative locale globale. Il ne s’agit pas d’une politique en soi mais d’une politique intégrée dans une politique éducative inscrite dans un projet éducatif du territoire, ainsi que l’explique l’Andev.

Développer le numérique pour donner aux élèves toutes les chances de réussite

Les élus sont très attachés à leur école. Les relations qu’ils entretiennent avec elle reposent sur des liens séculaires. Au-delà des demandes sociales et politiques en faveur de la proximité, ils ont conscience que des équipements de qualité retiennent les enseignants et les familles, et participent à l’attractivité des territoires.

Ils souhaitent donner aux élèves un enseignement et des moyens de très bon niveau, et permettre aux enfants, notamment dans les communes rurales, d’entrer dans le XXIe siècle avec les mêmes chances que les enfants des communes urbaines.

L’outil numérique : outil d’intégration sociale

L’outil numérique peut améliorer la pédagogie et participer à l’apprentissage sous ses différentes formes, voire le faciliter. Il devient de fait un véritable enjeu pour l’égalité des chances, pour la réussite scolaire et comme outil d’intégration sociale. En développant le numérique et en mettant à disposition des outils performants, on développe du plaisir, mais aussi de l’appétence aux apprentissages, ce qui favorise la réussite scolaire et réduit les risques de décrochage.

Tous les enfants partagent le même attrait pour les NTIC. En mettant des outils à disposition des élèves, on donne les moyens de les mettre en confiance, de leur redonner le goût et l’envie d’apprendre. C’est en étant associés à la réflexion sur les usages, voire en l’impulsant dans le cadre d’un projet éducatif local, que les élus repensent leur rôle dans le plan d’informatisation des établissements scolaires et de la continuité éducative.

Dans le pilotage partagé, dont les compétences restent à être précisées dans la loi, la capacité d’initiative et de changement se situe aujourd’hui du côté des collectivités territoriales. Dans l’ambition partagée de la réussite des élèves, l’évolution de la décentralisation permet que les collectivités territoriales se préoccupent de la performance du système éducatif dans un continuum temporel pour la réussite de l’enfant.

Développer le numérique pour les élus est donc un véritable choix de politique éducative.

Anne-Sophie Benoit, présidente de l’Andev

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum