Rythmes scolaires : les Français émettent des doutes

Éducation

C’est ce que révèle un sondage de l’institut BVA Opinion pour l’émission « CQFD » programmée sur I-Télé et publié le 16 novembre 2013.

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

Ils sont quasiment sept Français sur dix (69 %) à se prononcer pour une annulation de la réforme des rythmes scolaires ou son report.

Un refus en bloc de la réforme ?

Au premier abord donc, le grand public va dans le même sens que les derniers mouvements de grève et de manifestations des enseignants. Mais regardons cela plus précisément :

  • 48 % souhaitent une abrogation pure et simple de la réforme. Parmi eux, on constate un pic du côté des sondés vivant en zone rurale, alors que pour ceux résidant plutôt dans les villes de plus de 100 000 habitants, le taux retombe à 42 %. Est-ce à dire que cette réforme est mieux vécue dans les villes où les moyens existent pour financer une vraie réforme des rythmes ? Rien ne le prouve…
  • 21 % des sondés se prononcent, quant à eux, pour un report de l’application de la nouvelle semaine de 4 jours et demi, estimant que la rentrée 2014 ne constitue pas un délai suffisant pour bien préparer l’entrée dans ce nouveau rythme hebdomadaire.
  • Près du tiers des sondés (29 %) semblent plutôt satisfaits car ils disent souhaiter que la réforme s’applique à tous, comme prévu, à la rentrée prochaine.
  • Seuls 2 % se disent sans opinion.

Gauche/droite : pas le même avis

Sans surprise, les sondés les plus défavorables à la réforme des rythmes sont dans le camp des sympathisants de droite : on y trouve 72 % de demandes d’annulation. On sait que ce dossier est devenu un enjeu politicien dans la course aux prochaines municipales…

Du côté des sympathisants de gauche, les avis sont beaucoup plus partagés : une petite majorité (52 %) souhaite que la réforme soit appliquée comme prévu, 21 % souhaitent son annulation, 25 % son report, le reste (2 %) se disant sans opinion.

Les Français doutent du bien-fondé de la réforme et, en premier lieu, pour l’intérêt des enfants. En effet, 61 % des Français qui s’expriment « considèrent que la réforme des rythmes scolaires a un impact plutôt négatif sur le bien-être des élèves ». Cela monte à 69 % dans la tranche d’âge des 35-49 ans, « en majorité parents d’enfants scolarisés en maternelle et primaire ».

Seuls 35 % des sondés mettent en avant les bienfaits de la réforme.

Pour en savoir plus :

Weka formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :  

Weka formation

Conduire la réforme des rythmes scolaires dans sa commune : quels projets pour quels financements ?


Objectifs :

Sciences-Po Lille et WEKA Formation vous proposent ce cycle de formation afin de vous accompagner dans la réorganisation de votre politique périscolaire et vous aider à mettre en place des solutions concrètes et adaptées à votre territoire.

3 modules de formation à la carte ou en format cycle afin de :

  • Décrypter les enjeux de la réforme des rythmes scolaires pour sa commune
  • Construire ou rénover le projet périscolaire municipal
  • Gérer le partenariat local dans un temps contraint
  • Développer une offre éducative dans un environnement financier dégradé

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum