Île-de-France : Manuel Valls entend les « maires en colère »

Élus

Manuel Valls est resté déjeuner avec les « maires en colère », collectif d’une centaine d’élus qui dénoncent les baisses de dotation, après son allocution mardi 14 avril au salon des maires d’Île-de-France (Amif).

Ce collectif, cofondé par Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP, Puteaux) et Didier Gonzalès (UMP, Villeneuve-le-Roi), avait organisé un rassemblement aux portes du salon afin « d’alerter » le Premier ministre et lui « faire prendre conscience » des difficultés des communes concernées, avec les autres collectivités locales, par une baisse de 11 milliards d’euros de dotations sur trois ans.

Badge « Maire en colère » épinglé au revers de la veste, Didier Gonzalès s’est emporté : « Que l’État en difficulté fasse comme nous : des économies, qu’il ne reporte pas le problème sur les autres ! »

« Moi, j’ai attendu le dernier moment pour voter mon budget, demain le 15 avril, en espérant un miracle qui n’arrive pas », a-t-il raconté à l’AFP, alarmé des « difficultés à venir » notamment en terme d’emplois à cause de la baisse des investissements.

Plus tard, à la tribune de l’Amif, Hervé Marseille (UDI, Meudon) avait été mandaté par l’Association des Maires de France pour redire une énième fois leur opposition : « Nous atteignons un niveau insupportable pour nos collectivités au moment où la réforme territoriale ne nous laisse pas de visibilité. »

Manuel Valls s’est voulu compréhensif: « Ma présence parmi vous, c’est l’expression d’une conviction profonde : nous devons construire le Grand Paris avec les collectivités, et d’abord avec les maires, en sachant dépasser les clivages habituels, en sachant se rassembler autour d’une même ambition. »

« Puisque je n’ignore rien des difficultés des  maires, qu’ils soient en colère ou non, je les rencontrerai dans un instant en sortant », a déclaré le Premier ministre dans son allocution, sans toutefois infléchir la position de l’exécutif.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum