Menu actualité

Thématiques

Une mission sur la semaine de quatre jours lancée à l’Assemblée nationale

Publié le 1 février 2024 à 14h15 - par

Des députés vont explorer les « enjeux de la semaine de quatre jours » à la faveur d’une mission lancée mercredi 31 janvier 2024 à l’Assemblée nationale, pour évaluer les avantages et inconvénients de ce mode d’organisation du travail encore expérimental.

Une mission sur la semaine de quatre jours lancée à l'Assemblée nationale
© Par sinseeho - stock.adobe.com

Les travaux seront menés par deux rapporteurs, Paul Christophe (Horizons, majorité) et Stéphane Viry (Les Républicains, opposition), qui présenteront à leur issue un rapport devant la commission des affaires sociales.

« On se donne cinq à six mois », a indiqué à l’AFP M. Christophe, qui envisage d’auditionner des représentants d’organisations patronales et syndicales, des chefs d’entreprise ayant expérimenté la semaine de quatre jours, ainsi que des sociologues et des experts du travail.

Après la crise du Covid et le renforcement du télétravail, et avec l’émergence de nouvelles aspirations dans l’articulation entre vies privée et professionnelle, « nous sommes à un tournant sociétal », a estimé le député.

Du point de vue des salariés, la mission cherchera à évaluer les avantages de la semaine de quatre jours en termes de « bien-être au travail » ou encore de « disparition du temps partiel subi pour les femmes dans certaines entreprises », a-t-il expliqué.

Et du côté des entreprises et des administrations, il faudra poser la question « de comment on ne dégrade pas le service public attendu » et « la productivité et la compétitivité » des entreprises françaises.
Réduction du temps de travail, avec ou sans perte de salaire, ou journées plus longues pour avoir un jour de travail en moins : déjà expérimentée à grande échelle dans plusieurs pays, comme le Royaume-Uni, la semaine de quatre jours peut prendre des formes très variées.

En France, elle est expérimentée par certaines entreprises ainsi que des collectivités.

Lors de sa déclaration de politique générale mardi 30 janvier à l’Assemblée, le Premier ministre Gabriel Attal a demandé à ses ministres « d’expérimenter la semaine en quatre jours, sans réduction du temps de travail » dans leurs administrations.

Lors de leur journée réservée à l’Assemblée, prévue le 29 février, les députés socialistes ont inscrit à l’ordre du jour une proposition de loi pour favoriser la semaine de quatre jours pour les employés faisant du bénévolat.

Copyright © AFP  : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2024


On vous accompagne

Retrouvez les dernières fiches sur la thématique « Action sociale »

Voir toutes les ressources numériques Action sociale