Les fonctionnaires affichent une bonne maîtrise de l’environnement numérique

Fonction publique

Le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques vient de publier les résultats 2020 du Baromètre numérique de l’agent.

Le Baromètre numérique de l’agent 2020 est une consultation auprès des agents de l’administration centrale et déconcentrée de l’État qui vise à mesurer la qualité du service rendu par les services numériques ministériels et interministériels. Sur les 509 491 personnes contactées en septembre 2020 par la Direction interministérielle du numérique (DINUM) pour participer à la consultation, 72 829 personnes ont répondu (soit 14,3 %). Les résultats de l’édition 2020 du baromètre ont été publiés le 8 mars. Ceux-ci montrent la bonne maîtrise de leur environnement numérique par les fonctionnaires. Le baromètre 2020 révèle que la satisfaction des agents a progressé sur l’ensemble des composantes de l’environnement numérique de travail :

  • En matière d’équipement informatique (72 % satisfaits, + 6 pts par rapport à 2019) ;
  • De capacité à se connecter (62 % satisfaits, + 2 pts) ;
  • De services d’assistance, largement sollicités depuis le premier confinement (76 % satisfaits, + 10 pts).

Au total, plus de 9 agents sur 10 (91 %, + 4 pts) déclarent bien maîtriser leur environnement numérique de travail.

Pour répondre aux confinements et au besoin de télétravail des agents, les administrations ont accéléré le déploiement d’équipements nomades depuis 2019. Ainsi, la moitié des agents (50 %, + 10 pts) déclarent être équipés en ordinateurs portables. Toutefois, près de 2 agents sur 5 considèrent que l’équipement fourni par l’administration (ordinateur fixe ou ordinateur portable, tablette, smartphone) est globalement moins performant que leur équipement personnel. Plus des deux tiers des agents (68 %) estiment néanmoins que leur environnement de travail leur permet de travailler à distance, dont un quart (26 %) estiment être équipés pour assurer un travail « complet » à distance. Les conditions du travail à distance sont estimées meilleures en administrations centrales qu’en administrations déconcentrées, en matière d’équipements nomades notamment, souligne la DINUM.

Par ailleurs, hors période de crise liée au Covid-19, le télétravail concerne plus d’un agent sur trois, dans des proportions variées : 37 % des agents déclarent le pratiquer au moins une fois par an. Les applications fournies par les ministères et les outils interministériels (travail collaboratif, partage de fichiers…) continuent de progresser dans les usages, avec un taux de satisfaction de 71 %. Cependant 2 agents sur 3 considèrent que les obligations de sécurité peuvent freiner leurs activités, plus particulièrement en situation de travail à distance. Enfin, près d’un agent sur deux (47 %, – 12 pts) souhaiterait se perfectionner à travers une formation ou un accompagnement, notamment sur des pratiques liées au travail à distance (outils collaboratifs et outils de visioconférences). Le prochain baromètre numérique de l’agent sera mené au cours de l’été 2021.

Posté le par

Recommander cet article