Le nombre d'épreuves du concours de conseiller territorial des activités physiques et sportives est réduit

Fonction publique

Le décret n° 2011-938 du 1er août 2011, publié au Journal officiel du 4 août 2011 prévoit une réduction du nombre d’épreuves du concours de conseiller territorial des activités physiques et sportives.

La suppression des épreuves à caractères académique et le renforcement de la professionnalisation des épreuves ont constitué le fondement de la réduction du nombre d’épreuves des concours externe et interne. Un article concernant la situation des candidats blessés au moment des épreuves physiques et les candidates enceintes qui sont dispensés, à leur demande, de ces épreuves a également été introduit. Ils devront être en possession d’un certificat médical établissant leur état.

Les candidats bénéficiant de cette dispense sont crédités d’une note égale à la moyenne des notes obtenues par l’ensemble des candidats au concours auquel ils participent. L’épreuve orale de langue devient facultative pour les deux concours alors qu’elle était obligatoire pour le concours externe. Ces nouvelles dispositions seront applicables aux concours organisés à compter de 2012.
 

Texte de référence : Décret n° 2011-938 du 1er août 2011 modifiant le décret n° 93-555 du 26 mars 1993 relatif aux conditions d’accès et aux modalités d’organisation des concours pour le recrutement des conseillers territoriaux des activités physiques et sportives

L'analyse des spécialistes

  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Loi Élan : focus sur le PLU Urbanisme

    Loi Élan : focus sur le PLU

    18/04/19
    La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi Élan, contient un certain nombre de dispositions relatives aux documents d’urbanisme, et plus particulièrement au plan local d’urbanisme (PLU).
  • La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification Urbanisme

    La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification

    16/04/19
    La loi Élan du 23 novembre 2018 participe de la stratégie « logement » initiée par le gouvernement. Elle s’articule autour de quatre objectifs politiques : construire plus, mieux et moins cher ; faire évoluer le logement social ; répondre aux besoins de chacun ; améliorer le cadre de vie.
  • Tous les articles juridiques