Promouvoir l'engagement des sapeurs-pompiers volontaires

Fonction publique

Une proposition de loi visant à promouvoir l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires prévoit en particulier des compensations financières liées à l’absence des sapeurs-pompiers volontaires sur leur lieu de travail d’origine.

Le ministère de l’Intérieur indique qu’il faudrait recruter plus de 60 000 sapeurs-pompiers professionnels ce qui impliquerait une augmentation très importante des budgets des SDIS. Aussi, il est proposé de rétablir l’article 9 de la loi n° 96-370 du 3 mai 1996 relative au développement du volontariat dans les corps de sapeurs-pompiers permettant à l’employeur de recevoir une indemnité compensant la rémunération des heures pendant lesquelles le sapeur-pompier volontaire exerce son engagement.

Tout salarié, qu’il soit agent public ou salarié du secteur privé, ayant exercé une activité de sapeur-pompier volontaire pendant au moins dix ans bénéficierait d’une bonification de sa cotisation retraite et de l’attribution de trimestres complémentaires. En cas de mutation, priorité serait donnée aux fonctionnaires engagés en tant que sapeurs-pompiers volontaires.

 

Texte de référence : Proposition de loi visant à promouvoir l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques