Les régions étonnées de ne pas être invitées au sommet social

Insertion

Les régions se sont étonnées, par la voix du président de leur association ARF Alain Rousset (PS), de ne pas avoir été invitées au sommet social organisé mercredi à l’Elysée par Nicolas Sarkozy, « dès lors que les politiques de l’emploi et les questions de formation professionnelle » y sont abordées.

« S’il semble parfaitement naturel (…) de s’adosser pleinement au dialogue social pour définir les réponses à la crise, vous me permettrez de vous faire part de l’étonnement des régions de n’y être pas associées, alors qu’elles seraient invitées ultérieurement uniquement sur les questions de finances publiques », écrit M. Rousset à M. Sarkozy dans un courrier rendu public.

« Dès lors que les politiques de l’emploi et donc les questions de formation professionnelle vont se trouver nécessairement au centre de telles discussions, il nous semblerait naturel que les collectivités qui en ont au premier chef la charge puissent faire valoir leurs positions, mais aussi leurs suggestions », poursuit M. Rousset, par ailleurs président de la région Aquitaine.

Selon le président de l’Association des régions de France (ARF), les stratégies de formation professionnelle des régions permettent d’accompagner plus de 1,2 million de parcours professionnels chaque année. « Ces politiques actives font l’objet d’un dialogue social territorial fourni. Elles participent d’une mobilisation concrète pour l’emploi », ajoute-t-il. « C’est pourquoi il apparaît d’autant plus paradoxal de les voir ignorées au niveau central, alors même que la volonté affichée par les pouvoirs publics est de renforcer cette mobilisation ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum