Encourager la mobilité internationale des jeunes

Jeunesse

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports vient de réunir le Comité permanent de la mobilité européenne et internationale des jeunes.

Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, a présidé, le 9 septembre, le Comité permanent de la mobilité européenne et internationale des jeunes. Pour mémoire, le plan Priorité jeunesse du gouvernement a fait du soutien à la mobilité européenne et internationale des jeunes un axe fort. Objectif : permettre à davantage de jeunes de vivre une expérience à l’étranger, que ce soit pour se former, étudier ou s’engager dans des projets interculturels ou de solidarité.

Cette 3e réunion du Comité permanent répondait à la nécessité de mieux coordonner les acteurs de la mobilité européenne et internationale des jeunes. Il a associé l’ensemble des acteurs : l’État et ses opérateurs, les collectivités territoriales, les entreprises, les associations de jeunesse et d’éducation populaire, les organisations de jeunes et des représentants des jeunes participants à des programmes. « Notre rôle, c’est d’inciter et d’offrir un service et un accompagnement vers la mobilité, et, plus largement, l’autonomie. Ensuite, l’initiative revient aux jeunes », a déclaré le ministre.

Les travaux menés ces derniers mois ont permis plusieurs réalisations :

  • Des comités régionaux de la mobilité européenne et internationale des jeunes ont été installés dans de nombreuses régions, sous présidence État-Conseil régionaux. Ils rassemblent tous les acteurs au niveau local pour définir des priorités de travail communes.
  • Le Fonds d’expérimentation de la Jeunesse a lancé un appel à projets pour créer 20 plateformes régionales (pour un montant de 3 millions d’euros). Ces plateformes sont des outils opérationnels au service de la stratégie définie par les comités régionaux.
  • Des groupes de travail se sont réunis sur plusieurs thèmes pour présenter des recommandations pour 2016. Au programme : la sensibilisation des jeunes et des encadrants de jeunesse à la mobilité ; le soutien spécifique à la mobilité des jeunes ultra-marins, des « jeunes avec moins d’opportunités » ; la valorisation de l’expérience de mobilité auprès du monde de l’entreprise.

Patrick Kanner a annoncé le lancement prochain d’un portail de la mobilité. Le ministre a également exprimé son souhait de s’appuyer davantage sur les jeunes eux-mêmes pour promouvoir la mobilité internationale : « Pour informer les jeunes, il faut s’appuyer davantage sur les jeunes eux-mêmes, qui ne doivent pas rester simples bénéficiaires mais être acteurs de ces politiques de mobilité. Je souhaite que les opérateurs puissent désigner des jeunes ambassadeurs, sur le modèle des ambassadeurs de l’OFAJ, dans les territoires, qui peuvent témoigner de leur expérience et la faire connaître autour d’eux. »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum