Le conseil général de l'Essonne expérimente le CV anonyme

Parité

Le conseil général de l’Essonne va expérimenter pendant six mois le CV anonyme pour le recrutement de ses agents, a annoncé, lundi 6 janvier 2014 son président, le socialiste Jérôme Guedj.

Le patronyme, le sexe, l’âge, la nationalité, l’adresse vont être rendus invisibles dès lundi sur le logiciel de dépôt de candidature du conseil général qui emploie près de 4 700 agents et recrute plusieurs dizaines de personnes par an. « Nous avons l’ambition de lutter contre les discriminations et les préjugés. Il faut que l’on soit exemplaire. Nous souhaitons donc que seuls les parcours professionnels et la formation soient mis en avant », a déclaré M. Guedj.

« La loi sur l’égalité des chances prévoyait sa création mais les décrets d’application ne sont jamais parus. Une étude a souligné qu’il pouvait avoir des effets pervers. Je n’ai pas de religion sur le CV anonyme. On ne peut pas juger le dispositif si on ne l’expérimente pas. Regardons à l’échelle d’une collectivité », a ajouté le président du conseil général de l’Essonne.

L’expérimentation est prévue pour durer six mois. Elle est menée en partenariat avec l’Observatoire des discriminations présidée par  le sociologue Jean-François Amadieu et un cabinet de ressources humaines. Ses résultats statistiques seront comparés avec les recrutements effectués par le conseil général pendant le premier semestre 2013. « Nous verrons s’il y a des distorsions », a commenté M. Guedj.

Une étude quantitative du Centre de recherche en économie et statistiques (Crest) publiée en avril 2011 avait souligné que les CV anonymes expérimentés dans plusieurs grandes entreprises n’avantageraient pas les demandeurs d’emploi issus de l’immigration, mais les pénaliseraient au contraire.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques