La FNADEPA prône une réforme profonde de l’accompagnement des personnes âgées

Personnes âgées

La Fédération avance 25 propositions pour réformer durablement l’accompagnement des personnes âgées.

Face aux tensions majeures que connaît le secteur du grand âge depuis des années, encore amplifiées par la crise sanitaire, la Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et de services pour personnes âgées (FNADEPA) lance une alerte : il est désormais urgent de réformer « rapidement et durablement » l’accompagnement des personnes âgées. À cet effet, la Fédération propose 25 mesures « pragmatiques et ambitieuses », fruit de l’expertise de ses 1 200 adhérents, tous directeurs d’établissements et services pour personnes âgées. « La réforme de l’accompagnement du grand âge est devenue vitale pour nos aînés d’aujourd’hui, et pour notre Nation demain, clame le président de la FNADEPA, Jean-Pierre Riso. L’enjeu est social, économique et sociétal. Il est, par-dessus tout, humain : il s’agit de donner à tout citoyen en perte d’autonomie la liberté de choisir son lieu de vie, grâce à un accompagnement de qualité et adapté à ses besoins et à ses attentes. Le vieillissement est une chance, saisissons-la ! »

La FNADEPA a donc décidé de faire avancer le débat public. La Fédération a élaboré un programme composé de 25 propositions « pour réformer durablement l’accompagnement du grand âge. » Ce programme s’articule autour de trois axes majeurs :

  • Soutenir les professionnels du grand âge : une urgence sociale ;
  • Optimiser le parcours de vie des personnes âgées : un impératif éthique ;
  • Stabiliser la gouvernance et les financements des territoires : des moyens essentiels.

Venant en complément des nombreux rapports déjà remis au gouvernement, auxquels la Fédération a activement participé, ce document à destination des pouvoirs publics et des parlementaires « avance des solutions de court, moyen et long termes », précise la FNADEPA. Au programme, notamment : l’augmentation en nombre et en pluralité des professionnels, le décloisonnement des métiers, la spécialisation de la prise en charge urgente des personnes âgées ou encore la transformation des ARS en Agences régionales de santé et de l’autonomie (ARSA). La FNADEPA invite les parlementaires à se saisir de ses propositions « en faveur d’une réforme du grand âge qui ne peut plus attendre. »

Source : 25 propositions pour réformer durablement l’accompagnement des personnes âgées ! FNADEPA, mars 2021

Posté le par

Recommander cet article