Maladie d’Alzheimer : un guide pratique pour les notaires

Personnes âgées

La Fondation Médéric Alzheimer diffuse une brochure intitulée « Le notaire face aux citoyens en situation de handicap cognitif ».

À l’occasion de la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, organisée ce dimanche  21 septembre, la Fondation Médéric Alzheimer a réalisé une brochure intitulée « Le notaire face aux citoyens en situation de handicap cognitif », en partenariat avec le Conseil supérieur du notariat. Ce document « propose des repères conceptuels et des conseils pratiques, afin d’aider les notaires à communiquer avec les personnes en situation de handicap cognitif », explique la Fondation.

« De nombreuses professions rencontrent des problèmes complexes lorsqu’elles sont confrontées à des clients dont les capacités cognitives sont fragilisées, précise la Fondation Médéric Alzheimer. D’un côté, il est important que les professionnels sachent repérer et tenir compte des difficultés que rencontrent certains de leurs clients ; mais, d’un autre côté, il est important que les personnes en situation de handicap cognitif ne soient pas discriminées et puissent continuer à exercer leurs droits dans la mesure de leurs capacités ».

Rappel : la maladie d’Alzheimer touche, aujourd’hui, 850 000 personnes en France. Mais, au-delà des personnes malades, c’est tout leur entourage qui est impliqué. La Fondation estime, ainsi, à 3 millions le nombre de personnes concernées indirectement par cette maladie.

La brochure est disponible en ligne sur le site de la Fondation Médéric Alzheimer et sur l’intranet du Conseil supérieur du notariat : www.fondation-mederic-alzheimer.org/Nos-Travaux/Nos-recherches
 

Weka vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Comprendre et accompagner les patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou de démences apparentées

Objectifs : sensibilisation à l’accompagnement non médicamenteux de la maladie d’Alzheimer.


  • Renforcer sa capacité d’objectivation et de prise de recul par une meilleure connaissance des maladies neurodégénératives.
     
  • Développer les compétences des personnels dans leur capacité à appréhender les conséquences de la maladie.
     
  • Savoir développer une attitude d’écoute et mobiliser les ressources du malade et de leur famille.
     
  • Favoriser le processus d’accompagnement par la mise en place de projets d’animations adaptés.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum