Métiers du grand âge : le gouvernement en appelle aux préfets pour recruter « d’urgence »

Personnes âgées

Le gouvernement a demandé, vendredi 30 octobre 2020, aux préfets de lancer une « campagne de recrutement d’urgence » dans tous les départements et régions pour faire face aux besoins criants du secteur du grand âge, fortement touché par la crise sanitaire, selon une circulaire consultée par l’AFP.

Avant le 10 novembre, les représentants de l’État sur le territoire devront réunir tous les acteurs de l’emploi et « mettre en place une campagne de recrutement d’urgence sur les métiers du grand âge », baptisée « Un métier pour tous », indique cette circulaire interministérielle adressée également aux directeurs des Agences régionales de Santé.
 
« Le rebond épidémique et l’inscription de la crise sanitaire dans la durée imposent de mobiliser dès à présent tous les leviers envisageables pour aider les employeurs d’une part à trouver des renforts en ressources humaines permettant de faire face à des besoins ponctuels et d’autre part à recruter des personnels dans la durée », plaident ses signataires Olivier Véran (Solidarité et Santé), Élisabeth Borne (Travail), Brigitte Bourguignon (Autonomie) et Brigitte Klinkert (Insertion).
 
La première vague de l’épidémie a été particulièrement meurtrière pour les personnes âgées, les plus vulnérables au virus, et elle a mis à rude épreuve les soignants au chevet des aînés.
 
Tandis qu’une deuxième vague s’abat sur la France, les besoins sont particulièrement forts concernant les aides-soignants, les accompagnants éducatifs et sociaux et les auxiliaires de vie, dans les Ehpad, en résidences autonomie, comme dans les services à domicile.
 
« Dans un contexte de baisse d’activité notamment dans le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, ou la sous-traitance en aéronautique, l’objectif est de capter ces viviers de professionnels ainsi que tout demandeur d’emploi, y compris les personnes éloignées de l’emploi lorsque cela est possible », poursuivent les ministres.
 
Selon les estimations, ce secteur aurait besoin de 350 000 personnes supplémentaires d’ici à 2025 compte tenu du vieillissement de la population.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article