Petite enfance : le gouvernement lance enfin le plan de formation

Petite enfance

Les 600 000 professionnels de la petite enfance auront accès aux formations offertes dans le cadre du volet national du plan de formation.

Le secrétaire d’État à l’Enfance et aux Familles, Adrien Taquet, a annoncé, le 6 mai 2021, le déploiement du plan de formation des professionnels de la petite enfance, une des mesures phares de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. L’objectif est de réduire la reproduction des inégalités sociales dès le plus jeune âge, grâce au développement des compétences des professionnels. Au total, plus de 600 0000 professionnels de la petite enfance et du soutien à la parentalité seront formés d’ici 2022, dans une logique de continuum éducatif. Cette mesure représente 37 millions d’euros pour la période 2020-2022.

Le plan de formation est construit autour de sept thématiques issues de la charte nationale de qualité d’accueil établie en 2016. Au programme :

  • Le langage,
  • L’alimentation et la nature,
  • L’art et la culture,
  • L’accueil occasionnel,
  • La prévention des stéréotypes,
  • L’accueil des parents,
  • Le numérique.

Le comprend un volet national et un volet territorial.

Le volet national

Des conventions ont été conclues avec les opérateurs de compétences (OPCO) pour créer des parcours de formation spécifiques et en diminuer le coût pour les professionnels (assistants maternels, salariés des crèches associatives, privées…). Parallèlement, un partenariat a été noué avec le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) pour identifier les parcours correspondants au référentiel et compléter l’offre d’ici la fin du premier semestre 2021. Enfin, un outil numérique sera développé pour rendre l’offre plus visible et en faciliter l’accès.

Le volet territorial

Doté d’un budget de 3 millions d’euros, ce volet est piloté localement par les Commissaires à la lutte contre la pauvreté. Un premier appel à projets a été lancé au quatrième trimestre 2020. Les communes, associations, centres de formation… y sont éligibles, pour monter des partenariats spécifiques. Exemples : ateliers artistiques dans les établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) en Centre-Val de Loire ; formation de 130 agents à l’interculturalité par la ville de Tourcoing… Un nouvel appel à projets sera lancé au deuxième semestre 2021.

Source : L’égalité des chances dès les premiers pas. Le plan de formation des professionnels de la petite enfance, mai 2021

Posté le par

Recommander cet article