Prévenir les risques professionnels des auxiliaires de puériculture

Petite enfance

La CNRACL lance un appel à projets sur la prévention des risques professionnels des auxiliaires de puériculture.

Dans le cadre de son programme d’actions 2018-2022, le Fonds national de prévention (FNP) de la Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales (CNRACL) lance un nouvel appel à projets portant sur la prévention des risques professionnels et l’amélioration des conditions de travail des auxiliaires de puériculture. Celui-ci est ouvert à tout employeur territorial ou hospitalier immatriculé à la CNRACL souhaitant développer des actions de prévention au profit des auxiliaires de puériculture et des autres professionnels de la petite enfance exerçant à leur côté.

Le métier d’auxiliaire de puériculture, qui affiche un taux de féminisation de 96,7 %, est fortement représenté dans les structures d’accueil pour jeunes enfants. Au sein de la fonction publique, la proportion d’auxiliaires de puériculture exerçant dans la fonction publique hospitalière (FPH) s’élève à environ 20 %, tandis que la très grande majorité relève de la fonction publique territoriale (FPT). Ce métier conjugue un manque de reconnaissance et une importante exposition aux risques, en particulier aux troubles musculosquelettiques, aux risques psychosociaux ou sanitaires. Absentéisme, turn-over, difficultés à gérer les plannings ou assurer l’accueil des jeunes enfants complètent le quotidien de ce secteur d’activité. « À ce titre, les auxiliaires de puériculture constituent un enjeu majeur de prévention pour les employeurs territoriaux et hospitaliers », estime la CNRACL.

Son appel à projets « vise à analyser les situations de travail à l’aide d’observations de terrain et d’entretiens avec les professionnels concernés et à participer activement à la recherche et la mise en œuvre des pistes d’amélioration des conditions de travail ». Concrètement, il a pour ambition :

  • D’identifier et de répertorier tous les éléments ayant un impact sur la santé au travail des auxiliaires de puériculture en vue d’en établir un recensement le plus complet possible, en prenant en compte les différences et points de convergence entre structures, typologie de fonction, accueil du jeune enfant, activités du soin (cure) et du prendre soin (care)… ;
  • De favoriser l’échange de pratiques et de réflexions entre employeurs ;
  • De valoriser les actions de prévention menées par les employeurs auprès des auxiliaires de puériculture, notamment sous la forme d’actions ou de produits de communication ;
  • De permettre l’élaboration de recommandations sous la forme de documents de référence.

L’appel à projets est prévu pour durer 24 mois. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 16 avril 2021. Toutes les demandes de renseignements sont à envoyer à : [email protected].

La présentation de l’appel à projets, le dossier de candidature et un modèle de lettre d’engagement sont à télécharger ici.

Posté le par

Recommander cet article