La CNRACL met en œuvre un dispositif de soutien post Covid-19

Santé et sécurité au travail

La CNRACL veut accompagner agents et employeurs territoriaux et hospitaliers dans le cadre de la reprise d’activité.

Via son Fonds national de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (FNP), la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) va déployer un dispositif de soutien post Covid-19. Début juillet 2020, le conseil d’administration de la Caisse, présidé par Claude Domeizel, a décidé de mobiliser une enveloppe de 8 millions d’euros de crédits d’intervention du FNP pour déployer un dispositif de soutien spécifique pour les agents et employeurs territoriaux et hospitaliers dans le cadre de la reprise d’activité faisant suite à la crise sanitaire. Cette enveloppe pourra être réévaluée si nécessaire, annonce d’ores et déjà la CNRACL.

Ce dispositif spécifique, simplifié dans ses modalités d’accès, s’inscrit dans la continuité du programme d’actions 2018-2022 du FNP, tout en tenant compte de l’ampleur et des impacts sur les collectifs de travail de la crise que les employeurs et les affiliés de la CNRACL ont affronté. Ouverts jusqu’au 31 mars 2021, le soutien et l’accompagnement des collectifs de travail s’articulent autour de deux volets :

  • Financement de soutien psychologique destinés aux structures comprenant moins de 350 affiliés pour des métiers et structures pré-identifiés (aides-soignants, personnels non-soignants, ATSEM, auxiliaires de puériculture, policiers municipaux, Ehpad…) ;
  • Accompagnement des démarches de prévention relatives à des thématiques spécifiquement mises en lumière ou revisitées durant la crise pour tous les employeurs affiliés à la CNRACL. À savoir : travail à distance, prévention du risque viral, modalités pour ancrer les bonnes pratiques en termes de prévention et maintenir les collectifs de travail.

Retrouvez ici les informations et conditions pour déposer une demande d’accompagnement au titre du dispositif spécifique post crise sanitaire.

Posté le par

Recommander cet article