Bien manager dans un contexte post Covid-19 pour favoriser la reprise d’activité

Santé et sécurité au travail

L’enjeu pour les administrations publiques est désormais d’accompagner le retour au travail après plusieurs semaines de confinement. Les services RH et les managers de proximité ont un rôle important à jouer pour atteindre cet objectif.

En période de déconfinement progressif, l’enjeu des administrations est d’organiser et d’accompagner le retour au travail des agents après plusieurs semaines de confinement. Deux axes de gestion sont ainsi à privilégier dans la reprise opérationnelle des activités : la protection de la santé des agents et la reprise progressive de l’activité. Les administrations doivent également tirer les enseignements spécifiques à la période de crise sanitaire et favoriser les échanges sur le vécu des agents. Un guide*, élaboré par le Réseau des conseillers en organisation et conduite du changement RH, favorise l’atteinte de ces objectifs.

Proposer et organiser des temps de discussion

Le confinement a pu être vécu comme un événement traumatique par certains agents. Il faut par conséquent que les managers démontrent à leurs agents qu’ils s’intéressent à eux en tant qu’individu. Pour ce faire, des temps de discussion peuvent être organisés mais ne doivent pas être imposés. En effet, certains agents réussiront à en parler très rapidement et très simplement, pour d’autres, cela prendra du temps. Certains ne souhaiteront pas du tout l’évoquer avec leur manager ou leurs collègues de travail.

D’autres préféreront évoquer cette période durant un temps d’échange informel (café, repas pris en commun le midi…), en entretien bilatéral ou encore en réunion collective. Le management devra prendre en compte toutes les situations individuelles des équipes et être adapté en conséquence. Les impacts dans la sphère professionnelle seront à analyser dans un second temps.

Les outils numériques fortement déployés durant le confinement, tels que la visioconférence doivent être à nouveau privilégiés car ils permettent au manager de proximité d’avoir une attention particulière aux signes potentiels de mal-être des agents sous leur responsabilité. Le manager proposera une réunion en s’appuyant sur les outils numériques mis à sa disposition afin de prendre en compte le contexte d’équipe « mixte » auquel il est confronté (agents en présentiel et agents en télétravail ou intégralement en télétravail).

Objectifs des réunions d’échange post-confinement

Le risque de troubles psychologiques chez les personnes affectées par le confinement n’est pas à négliger. Il faut donc verbaliser les expériences pour diminuer leur apparition, c’est un des objectifs de la réunion d’échange post-confinement. Ces temps d’échanges constituent des opportunité de détection précoces des personnes qui nécessitent des mesures particulières de soutien.

Ils contribueront à faciliter une relation de confiance en évitant la relation purement hiérarchique des échanges. Ils ne se substituent aucunement à l’appui psychologique que les employeurs peuvent proposer aux agents en mettant en place les dispositifs adaptés (cellule d’écoute, médecine de prévention, psychologue du travail, etc.) et qui relèvent de leur responsabilité. Ils permettent néanmoins au manager de repérer les agents qui semblent avoir besoin d’un soutien psychologique et de les orienter le cas échéant vers les interlocuteurs adéquats.

La densité du rythme de travail de reprise ne doit pas nuire à l’organisation des réunions d’échange post-confinement car elles sont les garants d’un fonctionnement plus efficient dans l’avenir du collectif de travail. Le manager doit véritablement laisser la possibilité à chacun de s’exprimer et ne surtout pas imposer. La circulation de la parole entre les différents participants doit être surveillée, chacun doit pouvoir s’exprimer. Les conflits qui pourraient émerger et les jugements critiques sur les autres devront être désamorcés.

* Source : Manager dans un contexte de post-crise covid-19 : comment anticiper et accompagner ses équipes et la reprise de l’activité ?, Réseau des conseillers en organisation du travail et conduite du changement RH, mai 2020

Posté le par

Recommander cet article