Appel à innovateurs : l’ARS Île-de-France sélectionne 10 idées innovantes

Sanitaire et social

Les 10 idées innovantes pour améliorer le système de santé et médico-social, retenues par l’ARS Île-de-France, viennent d’entrer en phase de pré-incubation.

Lancé début mai auprès de tous les acteurs franciliens du système de santé et médico-social, l’appel à innovateurs de l’ARS Île-de-France a remporté un vif succès ! L’Agence a reçu pas moins de 155 projets. « Cet appel à idées innovantes a pour ambition de faire émerger et rendre possibles des idées simples imaginées par des acteurs du terrain pour améliorer le service rendu aux usagers et surmonter des obstacles qu’ils rencontrent au quotidien », explique l’ARS.

Après une première phase d’analyse de tous les projets soumis, 15 porteurs de projet ont été invités à défendre leur idée innovante devant un jury réuni le 28 juin 2019, composé notamment de représentants de l’ARS, de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie Île-de-France et de beta.gouv.fr. 10 projets ont finalement été retenus, sur la base de critères liés à l’ampleur du problème de politique publique visé, la faisabilité, l’efficience, les motivations du porteur de projet… Ces projets sont le fruit de constats ou d’expériences concrets vécus par ceux qui les portent : infirmière de santé publique, médecin généraliste régulateur du centre 15, moniteur-éducateur dans le champ du handicap, directeur d’association ou d’établissement, chargée de prévention, psychiatre…, énumère l’Agence.

Début juillet, les 10 lauréats ont entamé une phase de pré-incubation, pendant laquelle ils seront accompagnés par les équipes de beta.gouv.fr pour poser les bases du développement de leur projet et finaliser la définition du problème et de la solution proposée pour le résoudre. La pré-incubation durera jusqu’à fin septembre, date à laquelle les lauréats présenteront leurs avancées devant le jury. Celui-ci déterminera alors quels projets peuvent être concrétisés. Ceux-ci entreront en phase d’incubation pour une durée maximale de 6 mois, jusqu’à la fin du premier trimestre 2020, afin de développer une version bêta du futur outil et de la tester auprès d’utilisateurs. « Les porteurs concernés pourront alors être dégagés de leurs tâches habituelles, tout en conservant les mêmes modalités de rémunération », précise l’ARS Île-de-France.

Voici la liste des 10 projets sélectionnés.

Le sanitaire et l’ambulatoire

  • Suivi des patients présentant des troubles psychiatriques ;
  • Simplification de la gestion administrative des mesures sous contrainte ;
  • Visibilité sur la disponibilité réelle des ressources en matière de permanence des soins.

La prévention et la santé publique

  • Nouvelle forme d’accompagnement des usagers souffrant d’une double problématique d’addiction et de troubles psychiatriques ;
  • Accès à une information sur les lieux de prise en charge de l’IVG ;
  • Suivi médical en rue des personnes consommatrices de drogue ;
  • Prévention des violences à l’encontre des travailleuses et travailleurs du sexe.

L’accompagnement médico-social

  • Mise en œuvre du transport médical pour les usagers des Centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) et des Centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) ;
  • Échange « de lieu de vie temporaire » entre personnes en situation de handicap vivant au sein de structures spécialisées.

La sécurité sanitaire

  • Numérisation des déclarations des Maladies à déclaration obligatoire (MDO).

Posté le par

Recommander cet article