Quand la DGAFP se penche sur la prévention des RPS

Santé et sécurité au travail

La Direction générale de l’administration et de la fonction publique organisait en novembre la 9e édition des rencontres professionnelles de l’école de la GRH, avec pour thème la prévention des risques psycho-sociaux.

Cet article fait partie du dossier :

RH publiques Gestion des risques professionnels en collectivité territoriale Voir le dossier

L’École de la GRH, créée par la DGAFP en 2007, a vocation à rassembler  les responsables RH, formation, recrutement des différents ministères, et à favoriser le partage d’expérience et d’information. Elle connait deux temps forts dans l’année, au printemps et en automne, appelées rencontres professionnelles.

« Il s’agit de cycles de rencontres, puisqu’en dehors du rendez-vous parisien, six rencontres ont lieu en région, organisées par les Instituts régionaux d’administration (IRA). C’est donc d’une action de grande ampleur sur l’ensemble du territoire pour former et sensibiliser les différents acteurs concernés par le thème traité » explique Thierry Delanoë,  responsable de l’École de la GRH à la DGAFP.

Pour ces 9es rencontres, la DGAFP a choisi de traiter la prévention des risques psycho-sociaux. Une préoccupation qui susciterait l’intérêt de plus en plus de responsables RH de la fonction publique. « À chaque fin de cycle, nous demandons aux participants quels thèmes ils souhaitent aborder lors des prochaines rencontres. Et lors  derniers rendez-vous, les risques psycho-sociaux (RPS) sont souvent revenus parmi leurs attentes » poursuit Thierry Delanoë, pour qui si les RPS sont aujourd’hui mieux connus et reconnus qu’avant, leur appréhension n’est pas toujours aisée pour nombre de responsables RH.
 

À la recherche d’outils de prévention

« Les RPS forment une famille composite, qui d’ailleurs n’ont pas de définition légale. Les gestionnaires RH ont principalement besoin de savoir quels sont les facteurs générateurs de risques psycho-sociaux. D’autre part, ils sont à la recherche d’outils et de méthodes pratiques de prévention, de retours d’expériences ».

Les 9es rencontres professionnelles de l’École de la GRH se sont donc articulées ainsi : focus sur les responsabilités juridiques le matin, tables rondes, retours d’expériences, échanges de bons procédés l’après-midi avec pour intervenants des juges administratifs le matin, et des professionnels des RH publiques l’après-midi.
 

Une affluence record

La majorité des participants étant des responsables RH des différents ministères, « selon leur poids démographique de l’Éducation nationale, de l’Intérieur, du Minéfi, mais aussi de la Défense, de la Culture, de la Justice ou des Affaires sociales. 30 % des participants étaient composés d’acteurs de la prévention, donnant ainsi une coloration spécifique à cette édition, liée aux enjeux » affirme Thierry Delanoë, qui ne cache pas sa satisfaction d’avoir connu une affluence record lors de cette neuvième édition.

« Nous avons pratiquement atteint les 1 000 participants, ce qui est énorme. Jusqu’alors, on avait entre 700 et 800 personnes, hormis la première édition qui avait dépassé les 900 personnes. La preuve que les risques psycho-sociaux soulèvent encore de fortes préoccupations. »

Le ministre de la Fonction publique, François Sauvadet, devrait réunir prochainement les organisations syndicales sur ce sujet, pour leur annoncer sa volonté de lancer un plan de lutte contre les RPS.

Le prochain rendez-vous des rencontres professionnelles de l’École de la GRH aura lieu en mars-avril 2012, sur un thème encore à définir.
 

Photo : DGAFP

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum