Le paradoxe du suivi médical des agents territoriaux

Santé et sécurité au travail

Début juin, Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’Outre-Mer répondait à une question orale posée par Laurent Béteille, sénateur de l’Essonne. Il soulevait le problème du suivi médical des agents territoriaux.

Laurent Béteille expliquait : « Malgré le caractère obligatoire de cette prestation, nombre de collectivités se trouve dans l’impossibilité de trouver un organisme susceptible de l’assurer faute de médecins spécialisés en médecine préventive, s’ajoutant à cela, l’incapacité à faire appel à un organisme privé. […] Dans l’état actuel des choses, [les] exécutifs territoriaux se retrouvent dans une situation fort délicate puisqu’ils ne peuvent respecter l’obligation légale qui leur est faite, les mettant, de facto en difficulté vis-à-vis des compagnies d’assurances. » Cela pose également la question de la responsabilité pénale en cas d’accident du travail.

Selon la ministre, «  la loi du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels a modifié les règles de cumul d’activités, afin de permettre à davantage de médecins de travailler pour un employeur public tout en conservant une activité privée. Ensuite, le ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique a […] engagé une réforme de la médecine du travail. L’une des options privilégiées consisterait à recourir à titre expérimental à la médecine de ville. […] Enfin, la responsabilité pénale des exécutifs territoriaux pour délit non intentionnel ne saurait être engagée à raison du non-respect de leur obligation relative au suivi des agents territoriaux ».

Charlotte de L’escale

Texte de référence :

  • Question orale sans débat n° 08955, JO Sénat du 15 avril 2010, réponse JO Sénat du 2 juin 2010

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques