Décloisonner médecine de ville et médecine hospitalière

Santé

Le Centre municipal de santé de Gennevilliers devient partenaire de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

La ministre des Solidarités et de la Santé a assisté, mi-juillet, à la signature d’une convention cadre d’affiliation entre les Hôpitaux universitaires du Nord-Val-de-Seine de l’AP-HP et le Centre municipal de santé (CMS) Étienne Gatineau-Sailliant de Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du projet « médecins partenaires » initié cette année par l’AP-HP. Le CMS de Gennevilliers est ainsi le premier centre de santé à devenir une structure hospitalière avancée de l’AP-HP, au sein d’un territoire densément peuplé et pourtant marqué par une difficulté d’accès des patients aux soins spécialisés en secteur 1. Le nouveau label « Affilié à l’AP-HP » y sera apposé.

Le CMS de Gennevilliers proposera ainsi, très prochainement, des consultations médicales spécialisées supplémentaires en gastro-entérologie, pneumologie, rhumatologie, hématologie ou urologie. Elles seront assurées par les équipes de l’hôpital Louis Mourier (AP-HP) et viendront compléter concrètement l’offre de soins du CMS, au bénéfice des habitants de Gennevilliers et du territoire.

Par ailleurs, les deux établissements s’engagent à ouvrir à leurs patients et à leurs praticiens l’accès à leurs plateaux respectifs d’imagerie médicale. Leur travail mutuel et coordonné sur le dossier patient facilitera l’échange d’informations administratives et médicales. Des téléconsultations réalisées depuis le CMS permettront en outre de recueillir à distance l’expertise des praticiens de l’hôpital Louis-Mourier.

Dès septembre 2017, une cellule territoriale de coordination sera mise en place à titre expérimental, afin de faciliter aux médecins de Gennevilliers l’accès pour leurs patients aux consultations spécialisées de l’hôpital Louis-Mourier (AP-HP) et d’organiser des hospitalisations programmées plutôt que de recourir aux urgences.

L’AP-HP et la ville de Gennevilliers souhaitent également mieux accorder leurs actions de formation. Celles déployées par l’hôpital sur l’hygiène hospitalière, l’alimentation, la radioprotection, l’éthique seront notamment proposées au personnel du CMS.

En matière de santé publique et de prévention, les deux partenaires s’engagent, en lien avec les programmes nationaux et régionaux de l’État et de l’Assurance-maladie, dans le dépistage du cancer du sein, des cancers colorectaux et de l’insuffisance rénale chronique, ainsi que dans la promotion de la santé bucco-dentaire dans les EHPAD.

Ce nouveau modèle d’organisation territoriale et de coopération souple est appelé à s’étendre à d’autres centres municipaux de santé qui manifesteraient leur intérêt.

La ministre a salué « le caractère exemplaire de ce partenariat, qui démontre que les frontières et les cloisonnements institutionnels qui existent parfois entre la médecine de ville et la médecine hospitalière peuvent être dépassés. » Agnès Buzyn a rappelé que mieux articuler les parcours de soins, dans l’intérêt des patients, constitue l’une de ses priorités.

Selon elle, la signature de cette convention d’affiliation « doit aller dans le sens d’une meilleure coordination des stratégies de prévention, afin de les rendre plus cohérentes et efficaces. »

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum